Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 18:21

Une première fois, il y a quelques années, un agneau se chaussait d'une coque de noix bien coincée que je dus lui enlever alors qu'il boitait depuis plusieurs jours.

La probabilité pour que ce genre de mésaventure arrive me semblait particulièrement faible...

Et pourtant, hier c'est sur une brebis adulte que je suis intervenu de nouveau. Je voyais cette femelle boiter et songeais à un amas de terre sèche entre les onglons qui pouvait être la cause de son handicap. A ma grande surprise une coque de petite noix enserrait cette fois un seul des deux onglons d'une patte. Quand on prend en considération que là encore aucun noyer producteur ne se trouve sur le domaine des Lutins, on réalise la probabilité plus que faible pour que la mésaventure arrive.... Mais c'était sans compter un corvidé farceur qui a certainement abandonné la coque de sa gourmandise en les lieux.

Jamais deux sans trois?

Qui sera le prochain?  Et quand?

Qui sera le prochain? Et quand?

Partager cet article
Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 17:30
Un moment avec les filles

Depuis 48h, il fait un temps splendide au dessus des Lutins.

Un moment avec les filles

L'occasion pour le berger de s'octroyer un moment de flânerie parmi les reproductrices.

Un moment avec les filles

Le regard fait d'abord le compte pour vérifier que tout le monde est bien là et qu'il n'y a pas à s'inquiéter.

Un moment avec les filles

Le regard s'assure de la bonne forme de chacune.

Un moment avec les filles

Le regard prend aussi le temps de savourer l'instant.

Un moment avec les filles

Le regard est là pour aussi s'assurer des formes de chacune, révélant l'avancement de la gestation.

Un moment avec les filles

Le regard analyse, s'interroge, doute, se rassure devant chacune.

Un moment avec les filles

Le regard conclut que dans deux semaines, le ou les premiers agneaux devraient gambader sur la prairie comme il a déjà été calculé sur le calendrier.

Patience!

Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 18:48

Le groupe des béliers bénéficie également du régime céréales depuis début février.

Tous les garçons, jeunes et plus vieux, réagissent à l'appel spécial du berger.

Tous les garçons, jeunes et plus vieux, réagissent à l'appel spécial du berger.

Poussez pas! Y en a pour tout le monde!

Poussez pas! Y en a pour tout le monde!

J'avais "dérangé" la fine équipe de mâles alors qu'elle était sur un autre parc ensoleillé à proximité des femelles.

L'heure c'est l'heure. Aussi, la ration vite engloutie, les plus pressés repartent au parc en question. On ne rate pas les rituels quotidiens.

L'heure c'est l'heure. Aussi, la ration vite engloutie, les plus pressés repartent au parc en question. On ne rate pas les rituels quotidiens.

Quelques retardataires s'attardent à grapiller les derniers grains délaissés.

Quelques retardataires s'attardent à grapiller les derniers grains délaissés.

Mais bien vite ils rejoignent la colonne. Voir les filles, un instant que seule la gourmandise pouvait retarder un peu...

Mais bien vite ils rejoignent la colonne. Voir les filles, un instant que seule la gourmandise pouvait retarder un peu...

Délicat, le Ouessant ne consomme pas ce qui a pu être souillé.

Délicat, le Ouessant ne consomme pas ce qui a pu être souillé.

Les quelques pertes quotidiennes d'orge et d'avoine vont profiter aux pies et corneilles, comme aux bruants jaunes, pinsons et moineaux qui ont vite trouvé ces restes. Une aubaine pour ces granivores.

Demain, au plaisir des bestioles à poils succédera encore celui des bestioles à plumes.

Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 13:04

Ce qu'il en reste, avec le souvenir, car l'animal était parti à l'équarrissage comme l'exige la règlementation.

Ce qu'il en reste

Une dizaine de mois après l'événement, je redécouvre la seule part concrète qu'il me reste de mon bon Grichka dont la corne m'était restée dans la main du fait du mal qui le rongeait.

J'avais placé cette corne sur un mur pour que fourmis et soleil la nettoient (c'est chose faite) et l'avais totalement oubliée là.

Petite émotion quand je retombai sur ce souvenir.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 12:14
Les vieux libidineux

Retour des mâles reproducteurs, il y a quelques jours, auprès du lot de béliers qui ne l'étaient pas.

Les plus vieux de ces célibataires s'intéressent immédiatement à cette chaire nouvelle, d'autant qu'elle doit transporter quelques effluves des brebis tout juste délaissées.

Les vieux libidineux

Les plus jeunes vaquant en bande à leurs occupations n'ont pas encore perçu l'événement.

C'est du regard qu'ils réagiront d'abord par la suite, percevant à cinquante mètres ces nouvelles physionomies intrigantes, fixées longuement.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 12:57

Seul le lot "filles non reproductrices cette année" ne peut rejoindre le troupeau de brebis... puisqu'il s'y trouve un mâle.

Les pauvrettes

Les pauvrettes!

Bien qu'elles ne voient pas le troupeau, elles perçoivent bien, à l'ambiance sonore de par delà les haies, ce qu'il en est pour leurs consoeurs.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 11:52

Qu'ils soient d'un parc nord, sud, ouest ou est, tous les groupes de reproductrices se trouvent réunis avec l'an neuf.

Les clôtures de séparation ont été ouvertes en ce premier janvier pour donner liberté de mouvement et espace.

Réunification

Le troupeau éclaté depuis le 15 octobre dernier savoure les retrouvailles; du moins la troupe des reproductrices de la saison.

Ma joie n'atteint sans doute pas la sienne, mais ce moment est également un plaisir pour moi. En effet, si les séparations sont obligatoires pour former les lots de reproduction et que l'idée de jolis agneaux au printemps me séduit, ces séparations donc, me chagrinent également car je sais les animaux psychologiquement perturbés durant quelques mois.

S'il ne faut pas surestimer les Ouessant, il ne faut pas pour autant les sous estimer. Il suffit de les voir se languir les uns des autres pour comprendre leur attachement, ce que confirme les retrouvailles. Ils se connaissent et reconnaissent tous. Par la réunification, on perçoit immédiatement et par la suite le calme et la détente intérieurs qui se réinstallent en chaque animal après des semaines d'un tempérament plus en alerte. L'union ferait-elle la force?

Et puis il y a les agnelles qui, séparées de leur mère depuis onze semaines, la reconnaissent immédiatement, se ruant quelques secondes à la mamelle en réaction de souvenirs de leur "petite enfance" qui refont surface.

Bref, un moment de pur bonheur pour les quadrupèdes laineux et le bipède non laineux.

Seul un bélier chanceux est laissé avec la belle troupe de filles, afin de féconder les mois prochains quelques brebis qui seraient encore non gestantes malgré leurs noces à l'automne avec leurs époux officiels respectifs.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 17:42

Automne humide et doux. Début d'hiver toujours doux également... et en plus, beau!

Aucune corvée de foin à ce jour, celui-ci étant délaissé par les moutons, preuve que l'herbe est encore suffisante, nourrissante et appétante.

Mais janvier et février vont suivre et il n'en sera sans doute pas de même.

Les groupes de reproductrices savourent ces splendides journées.

Les groupes de reproductrices savourent ces splendides journées.

Tous les groupes de noceuses et noceurs font de même.

Tous les groupes de noceuses et noceurs font de même.

Chez cet autre, la balle de foin n'a même pas encore été entamée par les Ouessant et elle attend sous sa capuche de pluie.

Chez cet autre, la balle de foin n'a même pas encore été entamée par les Ouessant et elle attend sous sa capuche de pluie.

Ambiance printanière pour les béliers célibataires également.

Ambiance printanière pour les béliers célibataires également.

Les plaisirs de la panse adoucissent la contrainte de quelques mois de célibat.

Les plaisirs de la panse adoucissent la contrainte de quelques mois de célibat.

Les filles célibataires se languissent surtout de ne pouvoir vivre l'ambiance du troupeau réuni. Encore quelques mois de patience!

Les filles célibataires se languissent surtout de ne pouvoir vivre l'ambiance du troupeau réuni. Encore quelques mois de patience!

Amateur de ligneux de par un besoin de cellulose, seul le clan des grandes oreilles me contraint à quelques rares affouragements. Toutes les deux semaines seulement, au lieu de deux fois par semaine en période critique. Comme quoi c'est bien un climat printanier qui domine sur le domaine des Lutins jusque là ...

Amateur de ligneux de par un besoin de cellulose, seul le clan des grandes oreilles me contraint à quelques rares affouragements. Toutes les deux semaines seulement, au lieu de deux fois par semaine en période critique. Comme quoi c'est bien un climat printanier qui domine sur le domaine des Lutins jusque là ...

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 22:18
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Made in Lutins!

Made in Lutins!

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 18:40

Le ciel ne sait pas s'il veut tomber ou se montrer clément avant la nuit.

Les filles sont donc également indécises.

Certaines semblent envisager le repos sur la paille au coin bergerie.

Certaines semblent envisager le repos sur la paille au coin bergerie.

D'autres sont plus optimistes et sont installées en extérieur.

D'autres sont plus optimistes et sont installées en extérieur.

La réalité de la nuit bouleversera sans doute les décisions des unes comme des autres et au matin je découvrirai ce petit monde ailleurs que là où je l'avais quitté.

Partager cet article
Repost0