Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 22:11

Tout allèle de coloration peut s'afficher en une grande variabilité d'expressions selon les animaux (et ce même au sein d'un même paysage génétique global supposé)

C'est particulièrement vrai pour les allèles du locus Agouti, mais pas seulement.

Concernant l'allèle Agouti grey chez le Ouessant, cette variabilité est déjà notable dès la naissance, comme on peut le découvrir au gré des naissances chez les Lutins selon les années. Deux exemples ci-dessous pour des jeunes en couleur de base noire.

Corona ce printemps.

Corona ce printemps.

Saïga ce printemps.

Saïga ce printemps.

Les quatre photos qui suivent ont été prises le même jour fin août.

On retrouvera ainsi d'abord Corona et Saïga âgées de quatre mois environ, Ouessant en base noire donc. La décoloration des fibres depuis la racine (effet de l'allèle en question, Ag) a déjà bien progressé.

Corona cet été.

Corona cet été.

Saïga cet été.

Saïga cet été.

Il est possible que cette dernière (mais Corona également?) soit en plus une brebis homozygote pour l'allèle "faded" au locus Fading, mais cela restera à vérifier (en fait il sera seulement possible de vérifier si c'est Non par accouplement avec un mâle Non agouti noir ou brun faded exprimé qui donnerait un jeune Non agouti noir ou brun non faded exprimé, mais par contre il sera toujours impossible pour l'éleveur d'affirmer avec certitude que c'est Oui, question de loterie génétique qui donnerait un jeune Agouti grey pour toutes les naissances de la même brebis sur laquelle on s'interroge ). Sinon pour bien comprendre cette parenthèse, il faut rappeler que chez les Lutins, on ne construit que des animaux hétérozygotes pour l'allèle Agouti grey (comme pour tout allèle du locus Agouti, afin d'éviter d'être submergé par ces allèles du locus Agouti, de par leur caractère de dominance génétique sur les formes Non agouti).

Juste pour le plaisir des yeux mais avec le même constat de variabilité (et aussi la même interrogation pour l'allèle faded du locus Fading), deux agnelles de quatre mois alors, mais, elles, cette fois en couleur de base brune.

Rosetta cet été.

Rosetta cet été.

Titouba cet été.

Titouba cet été.

L' expression de l'allèle Agouti grey chez le Ouessant diffère d'un animal à l'autre dès la naissance, évolue avec la croissance dans la construction de cette coloration, mais sera de plus assez souvent changeant ensuite, d'une année sur l'autre à l'âge adulte.

Ainsi ce ne sont pas 50 nuances de grey auxquelles il faut s'attendre avec cet allèle, mais bien plus encore.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 22:40
Agneau noir hétérozygote pour l'allèle Agouti grey. Ici en mai 2019.

Agneau noir hétérozygote pour l'allèle Agouti grey. Ici en mai 2019.

Déjà beau l'an passé.

Là en septembre 2020.

Là en septembre 2020.

Toujours beau et bien changé seize mois plus tard. Qu'est-ce qu'on ne fait pas en tirant profit de l'herbe!

Il est des agneaux dont la "qualité" n'était pas un leurre et on se dit après coup que cela se lisait et semblait bien évident qu'il en soit ainsi l'animal devenu plus âgé.

Pourtant c'est bien après coup car par ailleurs, combien de petits qui finissent par grandir trop? Combien de grands qui finalement n'auront pas poussé autant que cela? Combien de hauts d'allure qui finiront tassés? Combien de bas d'allure vont prendre en hauteur? Combien de maigrelets qui vont s'arrondir, et inversement ... ? Combien d'illusions et désillusions devant un jeune animal pourtant prometteur?

Si on peut rêver, espérer ou craindre devant un agneau ou une agnelle, il faut bien concevoir et garder à l'esprit que seul le temps nous donnera raison ou tort, qu'un mouton met trois à quatre ans pour être totalement construit sous tous les angles, être à son apogée.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 11:10
Michoco à son second printemps

Michoco à son second printemps

Michoco était un joli bélier blanc très élégant, d'une belle prestance.

Etait, car il est disparu trop tôt suite à accident, à moins de deux ans.

Un matin de février dernier, je l'aperçus couché inerte au pied d'un bouquet de houx. Sur l'instant je le pensais mort. Mais une fois à proximité, bien que le voyant inerte, j'ai réalisé qu'il respirait faiblement.

La situation était des plus inattendues et bien compliquée. Une patte avant était prise au bas entre deux tiges/troncs de jeunes houx et de plus une de ses cornes était entortillée dans les branchages . Il n'avait aucune chance de pouvoir se libérer. D'ailleurs, il me fallut aller chercher outillage pour sectionner jeunes troncs et branches des houx.

Aucun mouvement, aucune réaction de Michoco durant toute l'intervention. Epuisé, il avait sans doute passé la nuit entière à tenter se dégager, n'ayant rien remarqué la veille. S'était-il piégé d'abord par la patte puis une corne en tentant de se dégager, ou l'inverse?

En fait, plus qu'épuisé, Michoco était paralysé. C'est du moins ce que je compris au bout de quelques jours, après l'avoir installé en box. Je l'hydratais régulièrement mais il ne mangeait pas, pas même la ration de céréales revitalisante dont tout ovin est friand d'ordinaire. De plus, jamais il ne put se remettre sur ses pattes, ni tenir debout en l'aidant. Amorphe, devenu un poids mort. Sans doute la moëlle épinière fut elle atteinte au niveau du cou.

C'était donc sans espoir. Le seul et dernier soin à prodiguer ne pouvait être que l'euthanasie.

Michoco en début de son second automne.

Michoco en début de son second automne.

Hormis, il y a pas mal d'années, une brebis étouffée sous une plaque de béton ayant chuté, je n'ai pas souvenir avoir perdu de Ouessant suite à accident.

J'ai bien sauvé d'autres fois un agneau pris dans une ronce, un autre piégé par une patte comme Michoco, ou encore de temps à autre un bélier pris par une corne dans le grillage ... mais cela s'est toujours bien terminé.

C'est ainsi. L'accident!

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 09:32

Hier, 21 septembre, avait lieu le concours annuel du GEMO, au Mans.

Ceux qui me connaissent, savent à quel point je suis réticent face à ce genre d'événement, pour les travers que cela entraîne pour ce type ovin, comme j'ai parfois pu l'exposer en d'autres articles. Revers de la médaille (c'est le cas de le dire!) pour un type ovin pour lequel, seule la construction de la conservation devrait primer.

Mais bon, après trois mois de sécheresse catastrophique, après avoir tout essayé pour faire revenir la pluie (y compris danser nu dans les prés par ces dernières nuits de pleine lune), j'ai fait un écart de conduite en me rendant à ce rassemblement, sorte d'ultime sacrifice offert aux dieux des éléments pour qu'ils m'envoient de l'eau… D'ailleurs, certains éleveurs me voyant se sont dit: "il va pleuvoir!"

Et cela a marché, puisqu'au moment où je rédige, il tombe des cordes (pour combien de temps?)

Blague à part, comme cela faisait neuf ans que je n'avais pas fréquenté un concours du Mouton d'Ouessant, j'ai saisi l'occasion d'une toute relative proximité de ce dernier en rapport à ma région, pour y passer la journée, en simple visiteur.

Quelques moments saisis par le berger en rapide balade sur les lieux ...

D'abord un petit tour par les enclos où les petits groupes d'animaux sont contenus par élevage.

Brebis de toisons eumélaniques, forme noire et sa mutation brune.

Brebis de toisons eumélaniques, forme noire et sa mutation brune.

Diversité de béliers eumélaniques.

Diversité de béliers eumélaniques.

Les animaux de toison eumélanique noire sont dits "noirs".

Les animaux de toison eumélanique noire sont dits "noirs".

Moutons de forme génétique Agouti blanc bronzé, dits communément "blancs" et qui sont en fait des animaux phéomélaniques, c'est à dire à pigmentation roussâtre décolorée en grande partie.

Moutons de forme génétique Agouti blanc bronzé, dits communément "blancs" et qui sont en fait des animaux phéomélaniques, c'est à dire à pigmentation roussâtre décolorée en grande partie.

Parmi ces béliers eumélaniques noirs, un sujet décoloré par la présence d'un double allèle spécifique.

Parmi ces béliers eumélaniques noirs, un sujet décoloré par la présence d'un double allèle spécifique.

Oh les belles noires! ... qui seraient du plus bel effet sur mes prairies, dont celle du centre que j'aurais voulu ramener sous le bras ...

Oh les belles noires! ... qui seraient du plus bel effet sur mes prairies, dont celle du centre que j'aurais voulu ramener sous le bras ...

Oh la belle blanche!

Oh la belle blanche!

Pour les animaux, une paire de jours à patienter dans l'espoir de retrouver leurs prairies.

Pour les animaux, une paire de jours à patienter dans l'espoir de retrouver leurs prairies.

Le concours débute, les moutons concernés par une même section sont rassemblés et doivent attendre avant leur entrée en scène.

Rassemblement
Rassemblement

Les Ouessant à l'attache ensuite, en attendant le jugement (en le leur souhaitant non le "dernier") ...

Rassemblement
Rassemblement
Rassemblement
Rassemblement
Rassemblement
Rassemblement
Rassemblement

Quelques résultats en ces trios d'animaux les plus appréciés par les trois personnes chargées de les analyser:

Béliers blancs antenais (c'est à dire en seconde année civile).

Béliers blancs antenais (c'est à dire en seconde année civile).

Béliers blancs adultes, etc ....

Béliers blancs adultes, etc ....

Rassemblement
Rassemblement
Les primés tenus par leur propriétaire.

Les primés tenus par leur propriétaire.

La route m'attendait, je n'ai pas pu suivre les choses totalement.

Des travers? Oui j'en ai noté comme à chaque fois, tout en demeurant silencieux ...

Je ne suis pas concours en soi car une fois encore, je trouve dommage que, parce que mouton, le Ouessantin se retrouve réduit à un objet de compétition (type comice agricole) alors que l'aspect et le souci conservatoires devraient primer pour ce mouton "primitif", les travers qui se cachent derrière une hypothétique beauté/qualité ne rendant pas service à l'avenir de ce type ovin, occultant l'importance primordiale des aptitudes, en particulier à l'intérieur du noyau des animaux prisés.

Je passerai sous silence, au niveau humain, déceptions, jalousies, rancoeurs, tensions, conflits, qu'engendre à chaque fois toute compétition, en coulisses et au delà.

Mais les éleveurs sont-ils capables et suffisamment motivés pour se rassembler autrement, uniquement pour s'unir et travailler autour du souci de la sauvegarde? 

Cependant pas question d'avoir l'air de cracher dans la soupe, c'est en soi, pour moi, uniquement l'aspect rassemblement d'hier qui avait bien tout son intérêt, me permettant de voir "du Ouessant". Beaucoup! ils étaient 175 si mes oreilles ont bien compris et retenu.

Trop? Il est vrai que je ne savais plus où donner de la tête et que mon regard se perdait, ne pouvant s'attarder comme je l'aurais voulu. 

Mais il est toujours intéressant de noter les caractéristiques qui se dessinent en chaque élevage, phénomène aboutissant à une sorte de carte d'identité de chacun. De noter aussi les tendances au fil des ans par certains liens établis par certains éleveurs entre eux … et plus globalement l'évolution d'allure du cheptel depuis vingt trois ans que je fréquente, à l'occasion, ce genre de manifestation.

Je voulais voir du Ouessantin, j'en ai vu, encore et encore. C'est ce qui m'intéressait et je n'ai pas été déçu, déjà sur ce point, sans oublier le plaisir de retrouver certains éleveurs ou d'en découvrir d'autres.

Avec en plus les effluves grisantes du Ouessantin qui macère un peu, étrangement, cela me donna une forte envie d'élever des Ouessant ...

Ainsi, le plaisir fut double à retrouver les miens aujourd'hui, avec, cerise sur le gâteau, un peu d'une pluie tant attendue depuis trois mois.

Partager cet article
Repost0
30 août 2019 5 30 /08 /août /2019 12:28
Le noir est indémodable

Qu'il soit encore assez soutenu chez Proxima en son deuxième été.

Le noir est indémodable

Qu'il soit tout nouvellement marqué de canitie en sa repousse de troisième été chez Poupoupidou.

Le noir est indémodable

Qu'il soit fortement brunissant sous les UV chez Nixie.

Le noir est indémodable

Qu'il soit de longue date fortement touché par la canitie à laquelle se mêle léger brunissement chez la vieille Guanine.

Le noir est indémodable

Qu'il soit encore peu brunissant chez Wizz en première toison.

Le noir est indémodable

Qu'il soit un peu plus brunissant chez Rollon en première toison estivale.

Le noir est bien indémodable. Les noirs devrait-on dire … que ce soit en pointes externes de mèches ou à la racine même de la fibre.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2019 7 03 /03 /mars /2019 12:45

Ambiance de fin d'hiver et même printanière chez les Lutins.

Ambiance animale

L'occasion de devenir un peu plus Ouessant moi-même.

Ambiance animale

Et de "mitrailler", pacifiquement, prolongement de la contemplation.

Ambiance animale

Encore ...

Ambiance animale

Et encore ...

Ambiance animale

L'intérêt pour le regain relancé après la pluie du matin n'autorise personne à lever le museau.

Ambiance animale

Dans le même temps, la douceur de l'air est un plaisir qui s'ajoute à l'autre plaisir.

Ambiance animale

Diversité d'allures, diversité de colorations, tout le travail de sélection et de conservation s'affiche.

Ambiance animale

Ne pas être perçu comme un intrus, être accepté sinon toléré, un moment de symbiose. 

Ambiance animale

Etre d'abord élément du troupeau, avant d'être primate domestique parmi les mouflons domestiques.

Ambiance animale

Devenir un peu Ouessant en quittant sa verticalité.

Ambiance animale

Voir leur monde à leur niveau, sans pour autant se déplacer à quatre pattes et manger de l'herbe.

Ambiance animale

Petits plaisirs qu'apporte l'élevage si on sait abandonner l'idée de résultats, d' objectifs, pour aller vers la pure contemplation.

Ambiance animale

S'imprégner de l'image.

Ambiance animale

S'imprégner du bruit du souffle animal.

De celui aussi de l'herbe arrachée et engloutie.

Ambiance animale

S'imprégner de l'odeur douceâtre des toisons sous le vent. 

Ambiance animale

Le bonheur est comme toujours dans le pré, même celui des gars, bonne compagnie assurée!

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 13:41

Les réponses en commentaire ne venant plus, il est temps de donner  réponse au petit jeu de l'article précédent  " Quel est l'intrus?"

L'intrus, il n' y en a donc qu'un.

Comme je l'ai dit, ce qui fait la particularité ne concerne ni la présentation de la prise de vue ni les boucles d'identification, mais l'animal en lui-même.

 

Pratiquons par logique et élimination.

Ce n'est pas une question de sexe puisqu'ils y a plusieurs mâles et plusieurs femelles.

Ce n'est pas une question d'âge puisqu'on trouve des jeunes de l'année comme des adultes.

Cela ne concerne pas les animaux d'aspect "blanc" puisqu'ils sont plusieurs.

Cela ne concerne pas les animaux d'aspect "noir" puisque plusieurs animaux sont de cette coloration.

Cela ne concerne pas les animaux d'aspect "grisâtre" puisque là encore il y en a plusieurs. 

Ce n'est pas une question de cercle clair autour de l'oeil car trois animaux présentent ce caractère à degrés divers. 

Lutin 8

Lutin 8

Le seul Ouessant présent en un seul exemplaire dans cette série est bien comme certains l'ont trouvé, le Lutin 8 qui est de coloration globale et unie en patte et face, "roussâtre". Plus précisément et plus correctement exprimé, c'est un(e) Ouessant génétiquement "Non agouti en couleur de base brune". C'est le seul animal brun de la série, dit plus simplement.

Les gagnants se cognent le crâne au plafond en sautant de joie; les autres se disent intérieurement: "Mais c'est bien sûr!"

Faisons le point pour les autres Ouessant en photos.

Les animaux d' aspect "blanc" sont, si on veut être précis, génétiquement de coloration "Agouti blanc bronzé" et je pense faciles à trouver (Lutins 3, 5, 6, 11, 16). Il est vrai que la plupart de ces "blancs" présente peu ou pas de bronzage, sauf le Lutin 3.

Tous les animaux non encore cités sont en fait des Ouessant de couleur de base noire.

Mais cela demande précisions...

Lutin 1

Lutin 1

Lutin 4

Lutin 4

Si on considère les "noirs" d'aspect "grisâtre", deux animaux sont "Agouti grey en couleur de base noire" (Lutin 1 et 4 ci-dessus). Le 4 n'étant pas blanc mais il est vrai de toison particulièrement claire (possible effet de décoloration par le gène "faded" chez cet animal qui serait alors homozygote pour ce gène). Le tour des yeux clair est moins marqué chez l'animal 1 et moins visible de par un profil un peu masqué.

Lutin 10

Lutin 10

Lutin 13

Lutin 13

Lutin 15

Lutin 15

Les autres animaux "noirs" d'aspect "grisâtre" (Lutins 10, 13, 15 ci-dessus) sont quant à eux génétiquement "Non agouti en couleur de base noire, homozygote pour le gène (de décoloration) "faded" ".

Tournons nous vers le reste des animaux "noirs" (Lutins 2, 7, 9, 12, 14 ci-dessous) qui génétiquement sont "Non agouti en couleur de base noire".

Mais il nous faut noter la diversité existant chez ces animaux.

Lutin 14

Lutin 14

Lutin 9

Lutin 9

Chez ce Lutin 14 adulte, le noir est assez soutenu.

Tout comme chez le Lutin 9 encore jeune.

Lutin 2

Lutin 2

Lutin 12

Lutin 12

Chez ce Lutin 2, la fibre noire est roussie en surface et plus encore chez le Lutin 12 (Tous deux toujours "Non agouti en couleur de base noire").

Lutin 7

Lutin 7

Enfin chez le Lutin 7 (Toujours "Non agouti en couleur de base noire") la fibre noire devient rare en toison sous l'effet de la canitie.

Lutin 8 (Non agouti en couleur de base brune)

Lutin 8 (Non agouti en couleur de base brune)

Pour revenir à notre intrus, c'est donc comme on le comprend mieux à présent, le seul Ouessant brun dans la série de seize Ouessant présentés.

Je pourrais rajouter:

".... alors que tous les autres sont des moutons noirs."

Il n'y a pas erreur.

En effet, concernant les moutons dits communément "blancs", le blanc n'est pas leur couleur.

Il faut garder à l'esprit que blanc n'est pas une couleur, mais une absence de couleur (sans que ces moutons soient albinos). L'aspect blanc du mouton est un phénomène de décoloration extrême de la fibre de par la présence et l'action du gène dominant "Agouti blanc bronzé".

Ainsi tous les Lutins "blancs" (d'apparence) présentés sont en fait des Ouessant noirs.

Plus largement, tous les moutons blancs sont en fait des moutons noirs ( sauf très rarement quelques rares moutons blancs qui sont en fait des moutons bruns).

Lutin 8, Agnella des Lutins.

Lutin 8, Agnella des Lutins.

Pour finir par la petite histoire d'Agnella, notre intrus, il faut considérer que l'aspect brun, toison comme face et membres, est assez léger, décoloré par l'effet du gène "faded" de décoloration, cette brebis étant homozygote pour ce gène.

C'est la dernière saison de reproduction de cette jolie brebis Ouessant. Malheureusement, à la multitude de chaleurs observées chez elle cet automne et encore dernièrement, il faut me résoudre une fois encore à ne pas la voir mère au printemps prochain. Pour raison inconnue, cette brebis se montre stérile depuis son second agneau.

A mon regret, n'ayant pas conservé ses deux uniques jeunes, je n'aurai pas de descendance de cette brebis importante pour apporter contribution au troupeau des Lutins. 

Après tout cela, mon principe étant que le dialogue est enrichissant, une remarque? une question? ... alors ne pas hésiter "commentaire" pour en faire profiter tout le monde...

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 10:03

Soyons joueurs!

1 620 publications depuis le début d'existence du blog des Lutins, on ne m'en voudra donc pas si j'ai déjà proposé ce type de petit jeu par le passé.

De toute façon si c'est le cas, il y a peut-être bien longtemps et comme en toute chose, il est bon de s'en imprégner régulièrement pour en conserver l'expérience et la maîtrise.

Voici toute une série de clichés de quelques Ouessant Lutins pris dernièrement, le même jour et durant la même heure.

Dans cette série, se cache un intrus par rapport aux autres.

Saurez-vous le trouver... mais aussi dire pourquoi?

Lutin 1

Lutin 1

Lutin 2

Lutin 2

Lutin 3

Lutin 3

Lutin 4

Lutin 4

Lutin 5

Lutin 5

Lutin 6

Lutin 6

Lutin 7

Lutin 7

Lutin 8

Lutin 8

Lutin 9

Lutin 9

Lutin 10

Lutin 10

Lutin 11

Lutin 11

Lutin 12

Lutin 12

Lutin 13

Lutin 13

Lutin 14

Lutin 14

Lutin 15

Lutin 15

Lutin 16

Lutin 16

C'est assez facile, je pense, de trouver cet intrus. J'ai fait en sorte ...

Mais il l'est peut-être moins de définir la raison exacte.

Alors que ce soit sous forme courageuse qui s'affiche en commentaire ou sous forme timorée qui garde sa réponse pour soi dans sa tête, à chacun de jouer!

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 18:10
Le jeu "était de définir la coloration de chaque Ouessant de type ancien

Le jeu "était de définir la coloration de chaque Ouessant de type ancien

Si donc on considère les trois brebis les plus proches, en partant de la gauche, on trouve un animal Non agouti sur couleur de base noire dont la toison présente des reflets/zonages argentés de par une canitie (grisonnement avec l'âge) avancée.

Puis il s'agit d'une brebis Non agouti sur base noire dont la toison présente une forte décoloration globale assez uniforme du fait qu'elle est homozygote (c'est à dire héritage maternel mais aussi paternel) pour le gène "faded" qui provoque ce phénomène de décoloration (et uniquement quand l'animal est homozygote pour ce gène et non chez les sujets hétérozygotes pour ce gène).

Enfin à droite, se trouve une brebis Non agouti sur couleur de base noire dont la toison apparaît brunissante à cause de sa sensibilité aux UV. Si elle est plutôt épargnée par la canitie en toison, l'âge a chez elle un effet de blanchiment du museau assez important.

Il est important de comprendre que dans cette brochette de trois animaux, aucun n'est de type Agouti, certaines personnes voyant parfois de l'Agouti grey partout dès qu'un Ouessant ne présente pas une toison d'un noir soutenu et uniforme.

Si maintenant on considère le second plan avec la brebis à l'extrême gauche en diagonale, c'est encore un animal Non agouti en couleur de base noire, chez qui la canitie en toison est bien présente mais assez légère.

Ensuite on aperçoit seulement une agnelle de sept mois, Non agouti en base noire dont la toison brunit en surface (et seulement en surface comme toujours, sous les UV).

A côté voilà cette fois une brebis concernée par le locus Agouti. Il s'agit d'un animal Agouti blanc bronzé (Agouti white tan)…. dit communément "blanc", tout comme les deux consoeurs qui arrivent derrière elle.

Se cache ensuite une agnelle de sept mois Non agouti sur base noire et homozygote pour le gène "faded". Ce dernier point est décelable du fait que dans la toison roussissant en surface, on devine des plages d'aspect jaunâtre de par la décoloration. Et si on regarde bien (même si c'est assez loin j'admets), on percevra cette nuance de noir moins soutenu en face comparativement à la précédente agnelle déjà décrite. Pour information, avec la croissance et l'âge, cette agnelle présentera une toison décolorée ("faded") comme sa mère juste devant elle

Voilà donc ce qu'il en est des Lutines présentes sur cette photo.

Bravo à celles et ceux qui ont trouvé partie ou l'ensemble de ces réponses, et merci pour leur tempérament joueur.

Pour finir, en remarque, j'ajouterai qu'il s'agissait là de déterminer seulement la coloration affichée par ces Ouessant. En effet, derrière une coloration affichée peuvent se cacher en un mouton, d'autres gènes de coloration du fait qu'ils sont récessifs et donc dominés par la coloration dominante qui elle s'exprime. Le plus souvent (même si à l'occasion des signes de leur présence peuvent se deviner), seules les naissances obtenues, du point de vue coloration, permettent éventuellement de les découvrir, à moins de connaître déjà généalogie fine et très longue des animaux accouplés... d'où toute l'importance des suivis et de la connaissance des maternités et paternités certaines pour chaque animal.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 07:28

C'est le week-end, les pics de visites de la semaine sur le blog des Lutins risquent d'être atteints, d'autant par cette journée automnale maussade.

Aussi en voyant ma dernière photo de l'article précédent, je me demandais, qui, après des années de sensibilisation sur l'apparence des toisons, pourrait (et oserait) définir la coloration de chaque toison des animaux présents.

Soyons joueurs!

De gauche à droite au premier plan, puis pourquoi pas au second plan.

Il n'y a qu'en pratiquant que l'expérience peut s'acquérir.

C'est même l'occasion d'avoir réponse à sa propre curiosité sur ce sujet. 

L'erreur étant humaine, elle n'implique pas pour autant le ridicule... qui d'ailleurs ne tue pas.

Alors soyons joueurs! ... aux commentaires...

Partager cet article
Repost0