Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 15:41

 

La vie est un éternel recommencement. Aussi suite à certaines remarques, je m'aperçois qu'il est toujours bon de répéter encore et toujours ce que j'ai déjà pu écrire dans d'autres articles sur le sujet qui suit. Et c'est normal, de nouveaux éleveurs "prenant le train en marche" et ne parcourant pas l'ensemble du blog des Lutins et ses diverses catégories!

 

Noir? Brun? Noisette?

 

Les confusions ont deux origines.

D'abord un souci de vocabulaire habituel employé en français pour les humains et qui pour décrire un mouton amène aux confusions, au flou et incertitudes.

Ensuite un problème de jugement devant la coloration d'un mouton.

 

Un humain qui a de jolis cheveux noirs est dit d'un beau brun. Catastrophe si on parle ainsi d'un mouton, car un mouton noir est tout simplement noir et surtout pas brun (même si son aspect prête parfois à discussion comme on le verra en photo 3).

Un humain qui a de jolis cheveux "orangés" est dit roux. Catastrophe si on parle ainsi d'un mouton, car un Ouessant roux-marron est tout simplement brun génétiquement parlant.

 

Ce n'est pas plus clair?

Alors voyons en images!

 

 

repertoire-1 7048

 

Ainsi cette brebis Ouessant a une laine noire et sera décrite d'un point de vue génétique également comme mouton noir (et surtout pas brun)

 

 

repertoire-1 7072

 

 

Cette Ouessant a toison "rousse" (marron) doit être décrite comme mouton brun, ce qui correspond de plus à sa réalité génétique. 

Cette toison est communément appelée "noisette" car il est vrai qu' elle est de la coloration de la noisette. Cependant comme le terme noisette n'est pas compris comme synonyme de brun par tout le monde, il y a des risques de malentendus. En s'efforçant de dire brun pour un animal génétiquement brun, en quelques années la description française "noisette" devrait finir par tomber aux oubliettes.

 

 

 repertoire-1 7043

 

"En appelant un chat, un chat" cela a le mérite que théoriquement tout le monde se comprenne.

D'autant qu'aux subtilités de langage peuvent venir se greffer des subtilités de perception, comme pour cette brebis ci-dessus.

Sa toison d'apparence brunissante (marron) n'en fait pas un mouton brun comme certains voudraient le croire. C'est réellement un Ouessant noir génétiquement...ce que les pattes et la face nous confirment.

 

Enfin rappelons que la laine vieillit et que son aspect externe se modifie au fil du temps. L'animal tondu révèle sa véritable identité de façon plus certaine en cas de doute.

 

Pour résumer, parlons de NOIR pour tout mouton noir génétiquement.

Parlons de BRUN pour tout mouton "noisette" (pardon brun!) génétiquement.

D'ailleurs NOIR et BRUN sont les deux réelles couleurs de base chez l'ovin. Les autres aspects de coloration ne venant que se greffer à ces véritables couleurs: le NOIR et le BRUN, pour donner d'autres colorations. 

 

 

 

...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 13:18

 

L'apparence d'un mouton peut être trompeuse sur l'idée qu'on s'en fait et d'un point de vue génétique, si on ne possède pas quelques bases en ce domaine et si le regard n'est pas très aiguisé.

 

 

repertoire-1 7020

 

 

 

    Un bélier et une brebis qui pourraient être (à tort) considérés comme identiques. 

 

 

  repertoire-1 7042

 

 

 

 

Le plus souvent, ON voit en ces animaux des moutons blancs, bien qu'au fond de soi ON se demande malgré tout s'ils sont bien réellement blancs puisque pas du blanc immaculé rencontré chez de nombreuses races modernes.

 

Le bélier présenté ci-dessus est bien réellement un animal blanc génétiquement, présentant comme cela arrive assez fréquemment chez le Ouessant des zones de "bronzage" sur les extrémités (face, membres, queue.... voire de légers zonages sur le corps tondu). Ces surfaces colorées étant d'ailleurs des vestiges d'une apparence et d'une toison bien plus "bronzées" de l'animal quand il était agneau.

 

La brebis présentée est quant à elle un animal brun chez qui la dilution de la toison et des extrémités donne un aspect assez similaire à celui du mâle qui la précède. Pourtant, génétiquement c'est bien une femelle brune et non blanche. Comme quoi les apparences peuvent être bien trompeuses.

 

De plus, d'un point de vue génétique, ce sont là des sujets diamètralement opposés.

En effet, une toison blanche est ce qu'il y a d'on ne peut plus dominant, cette coloration s'exprimant systématiquement quans elle en a l'occasion et prenant donc de fait le dessus sur tout autre coloration qui ne peut s'exprimer.

Alors que la toison d'un brun dilué est ce qu'il y a de plus récessif, ne pouvant s'exprimer que par association de deux parents possèdant ces gènes.

Nous sommes devant des ressemblances, dans l'apparence seulement, puisque d'un point de vue génétique ces deux Ouessant sont diamètralement opposés.

 

Voici une sorte de réponse aux messages de quelques visiteurs qui croient percevoir en mon troupeau un nombre important de moutons blancs. Cette explication devrait amener à regarder un Lutin par deux fois avant de se prononcer...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 18:55

 

repertoire-1 6941

 

 

28 février. Il y a treize ans, naissait Castille.

 

 

 repertoire-1 6942

 

Treize ans, déjà un bel âge. Castille savoure toujours la vie; ce qui est essentiel. Elle fait plaisir à voir.

La doyenne donc ... et la plus vieille brebis ayant vécu au troupeau.

J'espère pour elle encore beaucoup de bon temps parmi nous...

 

(Il n'en fut pas de même pour Esmeralda qui la talonnait d'une journée. En début d'année, je dus l'aider à arrêter son parcours chez les Lutins.)

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:57

 

 

 

repertoire-1 6856

 

Inexistante chez Haeckel.....

 

 

 

 

repertoire-1 6858

 

moyennement présente chez Golas......

 

 

 

 

 

repertoire-1 6857

 

 

abondante chez Caramel, la culotte n'est donc pas l'apanage des béliers   Elle porte la culotte . C'est confirmé!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 15:22

 

 

repertoire-1 6846

 

Peu développée chez Mélanine....

 

 

repertoire-1 6844

 

.... moyennement chez Aurore.....

 

 

 repertoire-1 6845

 

 

...... énormément développée chez Phaeo, la culotte n'est donc pas l'apanage des béliers chez qui elle présente d'ailleurs une grande variabilité également ( Il porte la culotte ).

Donc non! Phaeo n'est pas une militante du MLB!

 

On retrouve ces culottes (longs poils à l'arrière des cuisses) chez d'autres espèces, sauvages ou domestiques (comme chez mon cher Border collie).

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 23:50

 

 

 

Tout comme chez le humains certains individus sont particulièrement photogéniques, certains Ouessant le sont également.

 

 repertoire-11 6646

 

  repertoire-11 6651

 

 

 

 repertoire-11 6654

 

 repertoire-11 6656

 

 

 

repertoire-11 6657

 

 

 repertoire-11 6658

 

 

 

 repertoire-11 6659

 

 

C'est le cas, je trouve, pour ce jeune bélier qui demeure, de plus, beau au naturel et devant qui je craque régulièrement avec mon appareil. Pourtant je n'ai pas prévu de le conserver, ayant d'autres animaux à utliser en reproducteurs.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 12:08

 

 

repertoire-11 6545

 

 

 

J'avais oublié cette autre combinaison. Sans réelle surprise ni miracle, contrairement à ce que semblent croire certains parfois, à entendre leurs réflexions. Simples règles de la génétique avec sa petite part de loterie. Mère noir dilué et fille noire, dernière naissance de l'année. Colors of L-       

Il y avait bien quelques autres associations, mais la séparation des agneaux mâles de leur mère ne me permet plus de les présenter.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 13:08

 

Telle mère telle fille (fils)?

 

repertoire-11-6456.JPG 

 C'est le cas! (noir) 

 

 repertoire-11 6450

 

 

 

 C'est encore le cas! (blanc)

 

 repertoire-11 6458

 

 

 C'est toujours le cas! (noir dilué)

 

 

 

repertoire-11 6459

 

 

 

 Changement! Mère noir dilué, jeune brun non dilué.

 

 

 

 repertoire-11 6453

 

 

 

 Mère et fille brun dilué, dans un parfait mimétisme de saison!

 

 

 

repertoire-11 6454

 

 

 Jeune brun et sa mère (elle, brun dilué)

 

 repertoire-11 6455

 

 

 Deux agouti gris, jeune brune, mère noire.

 

 

 repertoire-11 6457

 

 

 Deux agouti gris (noirs).

 

J'ai oublié une paire de combinaisons dans ces duos 2012. A y remédier dès que possible....

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 20:04

 

repertoire-11 6279

 

80% cacao ou café liègeois? Mâle ou femelle? Le dernier agneau brun né, à gauche, encore assez sombre à côté de l'agnelle à droite plus âgée.

 

L'étoile blanche sur leur crâne est un bon indicateur de la composante concentrée en gènes Lutins bretons d'une certaine souche pionnière du Ouessant. Un petit indice parmi d'autres qui fait plaisir à découvrir cette année et qui permet de savourer le chemin parcouru dans la construction de ce morphe brun en une génétique toujours plus bretonnante que néerlandaise (d'un ancêtre de plus en plus lointain). Ceci étant, un Ouessant brun hollandais est bien en partie un Ouessant déjà, mais malheureusement fruit de la reproduction de métis entre eux. Tout mon travail depuis des années est de ramener ce gène brun dans le droit chemin, celui de la composante génétique des souches pionnières du Ouessant continental. On avance, on avance...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 16:34

 

repertoire-11 6172

 

Elle pousse et évolue. Châtaigne Dix-sept  , cette agnelle brune, est de plus homozygote concernant le gène de dilution qui s'exprime chez les animaux dits "gris". Elle passe donc ainsi par différents stades lui donnnant des roux bruns dilués du plus bel effet avant d'acquérir plus tard sa toison définitive brune éclaircie.

 

repertoire-11 6173

 

A la voir ainsi, l'oeil non averti pourrait imaginer une de ces agnelles blanches qui naissent fortement bronzées. Mais il n'en est rien.

Partager cet article
Repost0