Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 23:08

 

La relève n'était toujours pas assurée côté chien pour que je puisse toujours prétendre continuer à déplacer le troupeau à ma guise dans quelques années . La relève  

 

 

fév 12 020

 

 Une petite nouvelle devait donc faire son entrée dans la meute de chez les Lutins. C'est chose faite. Gypse, la petite Border collie est à présent dans sa nouvelle famille. Elle a tout... Reste à espérer qu'elle sera motivée et méritante cet été, dans son éducation au travail sur le troupeau. Et qu'elle sera par la suite, au moins à la hauteur de ce que sont ses parents en ce domaine.

 

 

fév 12 006

 

Le pauvre Guss Pauvre Guss (et pauvre berger) , de trois mois son aîné, s'il ne la voit pas véritablement comme on le devine à son expression, est vraiment ravi d'avoir trouvé une compagne de jeu. Toute une complicité s'est installée entre ces deux jeunes, au point qu'ils partagent absolument tout. La petite comble les quelques vides d'un Guss handicapé, malgré toute l'attention que son maître que je suis lui porte déjà.

 

Pour la petite histoire, dans cette mésaventure de l'achat d'un chiot atteint de cécité, la vendeuse est à ce jour toujours en fuite face à ses responsabilités et aucun logique dédommagement n'a été effectué. Je ne peux qu'espérer que la raison la rattrapera avant que ce ne soit la justice (et autres instances). Un événement qui ne peut que renforcer mon manque d'élan de sympathie envers les marchands d'animaux. ... Le terme "marchand de chiens" prend toute sa valeur péjorative dans cette affaire.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 16:36

 

 

 

déc 11 033

 

Pauvre Guss avec ses grands yeux perdus qui cherchent à comprendre, au point de se désynchroniser en partant chacun dans une direction, essayant d'effectuer une mise au point qui ne se fera jamais.

 

Guss est mal voyant. Grossières erreurs de ma part en choisissant ce chiot dans la portée. Mes deux critères principaux qui m'avaient fait prendre ce Guss plutôt que ses frères s'avèrent être tout à l'opposé de ce que je pensais.

 Je l'imaginais curieux à me regarder avec insistance.... en fait il n'y voyait pas et tentait de comprendre ce qu'était cette forme floue devant lui.

Je l'imaginais explorateur comparé aux autres ... finalement il était perdu dans ses déplacements.

Je dois bien avouer m'être complètement "planté".

 

J'avais bien remarqué un regard étrange et un fond d'oeil bizarre. Mais le fait que les deux yeux ne soient pas de la même couleur me faisait penser que je me trompais sans doute. Et puis surtout, le vétérinaire qui avait vu la portée la veille avait mentionné sur le certificat de première visite que les yeux étaient normaux. J'ai vite remisé mon assurance quant à ma perception du regard de ce chiot, me disant que je devais me tromper puisque le "spécialiste" disait le contraire de ce qui m'interpelait et j'ai choisi d'être humble.

 

Le premier soir, je remarquai bien qu'il se heurtait beaucoup aux meubles, aux pieds de chaises et de table. Comme pour conjurer le sort, je me vis me convaincre qu'un chiot était étourdi, maladroit et un peu fou. Une façon sans doute de ne pas vouloir condamner le petit être qui venait d'entrer dans la famille et d'éloigner la malchance qui s'abattrait. Mais le lendemain et les jours suivants, tout dans ses déplacements et ses comportements prouvait qu'il y avait "un truc qui clochait".

Je prévins son éleveuse d'origine et il fut prévu d'en parler au nouveau vétérinaire lors du rappel des vaccins de Guss.

 

Au fil des jours, plus de doutes en moi, le voyant heurter la voiture dans la cour ou se cogner au vantail fermé du portail alors que l'autre était ouvert.

Le regard est vide, les yeux grands comme des soucoupes et leur fond renvoie la lumière.

 

Guss n'a pas de vision proche au point qu'il ne voit pas sa gamelle quand on la met devant lui. Il n'a pas de vision lointaine non plus préfèrant s'asseoir et attendre lorsqu'il est trop éloigné de sa meute. Il ne semble voir en partie que de l'oeil droit, entre un et trois mètres au maximum et dans certaines conditions de lumière, à condition que la forme bouge.

Ce qui lui permet de suivre mes chiennes en mouvement... mais de s'y heurter si elles s'arrêtent. De même pour les talons de mes bottes. Sinon, il faut veiller sur lui car il se perd vite au risque de se mettre en danger dans certaines situations. Il travaille beaucoup à compenser par l'ouïe et le flaire. Il s'est construit une image mentale de ses zones de vie les plus habituelles. Le cordon ombilical que représente pour lui la laisse lui permet le déplacement dans cette situation.

 

Adieu, agneaux, brebis et béliers,.....Guss ne connaîtra jamais le plaisir du travail sur le troupeau. Le verdict est sans appel. Mon vétérinaire a établi le certificat suivant ..."...symptomes de cécité avec examen ophtalmologique direct anormal avec mydriase bilatérale permanente et absence de réflexe pupillaire".

 

Il n'y avait pas besoin d'être véto pour s'en apercevoir. J'aurais dû m'autoriser à vouloir paraître plus "fort" que quelqu'un de métier et ne pas vouloir faire preuve de simplicité lorsque je fus intrigué par le regard de ce chiot.

 

Le seul point positif dans tout cela est que Guss soit tombé dans la bonne maison pour le reste de ses jours. Si je suis sa bonne étoile, les points négatifs sont nombreux....la situation, le côté financier, l'incompétence d'un véto ou du moins son travail de première consultation bâclé, la charge pour quinze ans à gérer un chien handicapé, la relève au troupeau qui  ne sera pas assurée comme prévu, le principe de l'adoption forcée par le lien qui s'établit dès qu'on prend un animal (quand on a une conscience)....

Le berger se retrouve guide de chien aveugle. Les ordres définis habituellement dans le travail sur troupeau ( droite, gauche, stop,....) construisent Guss afin qu'il ne se blesse pas dans ses déplacements.

Heureusement pour lui, dans ce Guss handicapé, demeure un chien et pour l'instant un chiot avec tout ce que cela sous-entend....sans les yeux. Un border heureux de vivre et qui vivra des tas de situations enrichissantes (comme il le fait à l'instant en posant ses pattes sur le clavier) ...  sans rien y voir (car il faut craindre la nuit totale pour lui). 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 10:18

 

 

 

Guss 010

 

 Monsieur Guss est arrivé chez les Lutins.

 

Guss 004

 

 Ce petit border collie est là pour assurer la relève l'an prochain dans le travail des chiens sur le troupeau des Ouessant. Tess et Perle, les anciennes, avancent en âge. La première bientôt dix ans montre de gros problèmes d'audition d'ailleurs sans doute déjà naissants dans sa jeunesse. La seconde bientôt treize ans, malgré toujours son tempérament de gamine, diminue un peu.

Le hasard de la vie veut qu'en discutant avec ses éleveurs, je découvre que Guss est un neveu de Tess contre qui il se tient. La chose m'était inconnue lors de mon choix. Le monde est vraiment petit.

 

 

Guss 011

 

 Le printemps prochain sera le moment d'une nouvelle aventure de construction d'un chiot dans son activité sur le troupeau. Mais d'abord, au travail pour plusieurs mois sur l'éducation de base de tout chien comme il se doit, afin d'en faire, comme j'aime à peine plaisanter à le dire, un animal bien élevé et pourquoi pas mieux que certains enfants ou adultes.

 J'espère que mon choix aura été le bon. Je ne cherche pas un champion mais un chien intéressé par les moutons et opérationnel dans les services qu'un chien de berger peut rendre en élevage. Si ce n'est pas le cas (il arrive que certains chiens se désintéressent totalement des brebis, y compris dans de bonnes lignées), je sais déjà que cela sera forcément un merveilleux compagnon de toute façon.

 

 

Guss 009

 

Ma passion pour cette race est aussi importante que celle que j'ai pour le Mouton d'Ouessant. Mais plus limitée et contenue puisque je ne fais pas reproduire mes chiens.

 

J'ai hésité à publier cet article, me demandant si je n'allais pas créer chez certaines personnes des élans non contrôlés vers le Border Collie. Mais je me suis dit que le mouvement de mode pour cette race était largement en marche depuis longtemps (sans moi, mais par sa réputation, les pubs, le cinéma,...) et qu'au contraire l'occasion m'était donnée d'émettre quelques remarques.

Tout comme je mets en garde les personnes qui désirent acquérir un Ouessant, les amenant à réfléchir aux besoins des moutons et aux contraintes que cela représente, je vais tenter de modérer l'élan de celles qui, devant l'adorable Guss, chercheraient déjà à vouloir possèder ce type de chien.

Dans ma passion, je dis souvent sous forme de provocation que s'il ne devait exister qu'un seul chien sur Terre, c'est bien le Border. Ou encore que ce chien est plus qu'un chien puisque c'est un être d'exception qui, quand on l'a côtoyé, peut faire paraître bien fade tout autre race. En général des capacités énormes et multiples chez ce quadrupède, ce qui amène le maître à devoir être à la hauteur et devenir lui-aussi un être d'exception et de plus disponible pour son animal qui demande beaucoup d'activité physique et mentale. Si le principe du chien qui attend son maître toute la journée (et qui ne fait rien de plus quand il le retrouve) ne devrait pas exister ..., ceci est encore plus vrai pour le Border Collie, très physique et à l'intellect développé. Sinon ...attention les troubles de comportement de l'animal, les déviances faute de pouvoir évacuer ses besoins et exprimer ses capacités. Certains chiens pouvent devenir très vite de gros problèmes faute d'avoir des maîtres qui correspondent à leurs attentes ou une vie épanouissante. D'autant qu'à l'origine chien de travail sur troupeau, le Border Collie a été souvent sélectionné pour ses aptitudes dans cette activité, uniquement en chien-outil efficace et performant, en omettant parfois de porter un regard sur l'équilibre comportemental général de l'animal puisque ce dernier se retrouvant relégué au chenil après le travail . D'où des lignées pouvant être hyperactives, véritables bombes qui peuvent vite rendre la vie impossible pour tous dans des conditions autres que sur troupeau.

 

Ce qui devait arriver est arrivé.

Je suis horrifié par le nombre d'annonces de particuliers qui proposent leur Border à l'adoption (pure race ou croisé), reconnaissant ainsi leur erreur et cherchant personne adoptante disponible pour le chien, disposant d'espace, pratiquant activités d'extérieur.... Même constat au niveau des refuges où ces chiens finissent par tomber (dans le meilleur des cas pour certains).

 

Donc Guss est adorable...mais sera avec son maître toute le journée dans diverses activités dont celle de chien de troupeau.

Si vous deviez persister à vouloir un Border malgré toutes ces mises en garde trop souvent vérifiables, prenez du temps pour trouver votre chien, au profil adapté à sa vie future, pas de précipitation. Choisissez une portée qui aura été soumise à pas mal d'expériences (bruit, contact, sollicitations visuelles et diverses), évitez celle recluse au fond d'une grange qui ne verra la lumière que lors de votre visite...manque de socialisation et parfois troubles phobiques à vie. Engagez vous face à des chiots de deux mois que vous pourrez observer et non lors de leur naissance ou en bas âge. A moins d'être un professionnel en ovins ou bovins, évitez un chien dominant difficile à gérer (ou à l'opposé peureux, d'autres problèmes en perspective...), l'essentiel n'étant pas d'avoir un futur champion mais déjà un chien agréable à vivre, "bien dans ses baskets". Privilégiez le choix sur le comportement du chiot, avant son éventuelle beauté.

Demandez à voir les parents, à pouvoir les regarder évoluer et se comporter en société, le profil de votre futur chien se dessine déjà là.

C'est ainsi que Guss fut choisi (les trois chiots disponibles étant tous superbes de toute façon).

 

 

 

  

Partager cet article
Repost0