Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 17:45
1 Ouessantin + 1 Castille = 3 Lutins

1 + 1 = 3 (rarement 4) de même que 1+2=5 et de là 1+3=7 ....

En effet, 1 bélier + 1 brebis = 3 moutons l'année suivante et donc 1 bélier + 3 brebis = 7 moutons
Ce principe est à prendre en compte quand, sous le charme du Ouessant, on envisage de céder au plaisir d'avoir des agneaux.
NAC (nouvel animal de compagnie), le Ouessant?
Bien que rarement dans le salon mais souvent élevé pour l'agrément, le Ouessant ne doit pas se retrouver concerné lui aussi par la même problèmatique  que chiens et  chats en particulier, pour lesquels on laisse ou fait naître chaque année plus d'animaux qu'il n'existe de propriétaires potentiellement responsables et prêts à les accueillir dans de bonnes conditions pour une douzaine d'années.
Celui qui ne consomme pas ses animaux doit prendre en considération ce principe mathématique: 1+1 = 3 qui se présentera chaque printemps et qu'il faudra être en mesure de gérer pour que le simple plaisir de l'humain ne se fasse pas au détriment de l'animal...Créer des vies c'est facile, les prendre en charge l'est moins...
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 14:29
Ouessane (élevage Vaillant) , brebis "grise" en vieille laine, va mettre au monde Cendrillon "grise" également.


Je viens d'assister à un accouplement, puis-je prévoir ainsi la date de la future naissance?

Peut-être (5 mois environ) et sous certaines conditions.
Que la brebis accepte manifestement le bélier et que les deux animaux semblent ne pas se quitter. C'est que la femelle est en chaleur et que ce n'est pas une tentative du mâle, à la sauvette.  Et puis si le bélier n'est plus dans le troupeau la semaine suivante, vous n'aurez pas de doute sur la réussite et le moment de la mise bas, quand vous décèlerez la gestation dans 3 mois (état du ventre).
Mais  rien ne dit qu'aujourd'hui la brebis a bien été fécondée suite à l'observation de cet accouplement. 
Si le mâle reste plusieurs mois avec ses dames, elle peut être à nouveau en chaleur 18 jours plus tard sans que vous soyez là pour surprendre les ébats et vos prévisions seront faussées.

Le plus judicieux est de noter toutes les dates des accouplements observés, voir si 4 mois après la brebis est bien ronde et si les mamelles commencent à gonfler. A l'approche des cinq mois, les choses ont amplifié et en observant alors le comportement de la future mère on peut se douter des événements à venir ( Brebis qui s'isole, ou/et semble agitée,voire souffrir, ne supporte pas les autres,...). Mais certaines brebis ne manifestent rien et dans certains cas on découvre l'agneau après une demi-heure de notre absence au parc.

En fait, le raisonnement peut plus facilement se faire en sens inverse. C'est à dire: "L'agneau vient de naître. J'avais observé un accouplement chez cette brebis à telle date. Cela coïncide et fait une gestation de 145 jours (par exemple)."
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 14:39
C'est le raccourcissement des jours vers la fin de l'été qui provoque les changements hormonaux chez les brebis Ouessant. Encore peu dégénéré par la domestication à ce niveau, le Ouessant a gardé un cycle de reproduction proche de celui de ses ancêtres avec des accouplements à l'automne pour des naissances 5 mois plus tard au printemps.

En fait, les premières fécondations peuvent avoir lieu vers la mi-septembre pour donner des jeunes dès février. Ensuite les jours rallongeant en fin d'hiver, seuls les béliers restent disposés à s'accoupler mais normalement en vain.

C'est la brebis qui décide et accepte la finalité des poursuites du mâle qui ont lieu quelques  jours avant. Le bélier va de brebis à brebis et hume les senteurs de chacune pour analyser la situation. La brebis est fécondable durant 24 à 48 heures seulement.

 Les Lutins du Montana ont entamé leurs courses poursuites, promesses d'instants magiques au printemps


Mais, si la fécondation n'a pas eu lieu, la brebis se retrouve en chaleur presque trois semaines plus tard. C'est ainsi que certaines femelles ne commencent leur gestation que fin février. Cela peut être le cas en particulier chez une vieille brebis déréglée ou au contraire chez une jeune qui n'était pas arrivée à maturité sexuelle jusqu'alors. Certains béliers sont matures dès 4 mois et certaines agnelles dès 5 mois, ce qui fait mères ces dernières avant leur premier anniversaire parfois. Mais toutes les agnelles ne portent pas dès leur première année et ne donneront alors naissance qu'à leur second printemps.
Ces quelques principes sont importants à connaître pour éviter les mauvaises surprises ou au contraire pouvoir orienter son élevage et ses saisons de reproduction.
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 20:45

Juste pour le plaisir des yeux:  Cendrillon découvre la lumière, Les Lutins du Montana (Photo: D.Morzynski)

Partager cet article
Repost0