Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 11:54

Quelques nouvelles en images des petits nouveaux du printemps... pour les jeunes qui ont bien voulu se laisser tirer le portrait.

Avec quelques précisions pour celles et ceux des visiteurs animés d'une saine curiosité, en particulier en suite à l'article sur la décoloration de la toison.

Champi (bélier noir dont l'extérieur de la toison est soumis aux effets du soleil)

Champi (bélier noir dont l'extérieur de la toison est soumis aux effets du soleil)

Lactée ( sans aucune trace de bronzage aux extrémités (queue, membres, face) pour cette agnelle, contrairement à sa mère)

Lactée ( sans aucune trace de bronzage aux extrémités (queue, membres, face) pour cette agnelle, contrairement à sa mère)

Musmone (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded" au locus "Fading" et ainsi soumise à une décoloration de la toison de par cet héritage génétique)

Musmone (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded" au locus "Fading" et ainsi soumise à une décoloration de la toison de par cet héritage génétique)

Grassouille (agnelle noire soumise aux effets brunissant du soleil sur les pointes de mèches de sa toison)

Grassouille (agnelle noire soumise aux effets brunissant du soleil sur les pointes de mèches de sa toison)

Hercule (agneau d'un blanc intense comme sa mère bien qu'hétérozygote au locus Agouti et porteur donc du "noir" en coloration cachée)

Hercule (agneau d'un blanc intense comme sa mère bien qu'hétérozygote au locus Agouti et porteur donc du "noir" en coloration cachée)

Molène (agnelle homozygote pour l'allèle "faded", touchée d'ailleurs tardivement par le phénomène à l'âge de quatre mois)

Molène (agnelle homozygote pour l'allèle "faded", touchée d'ailleurs tardivement par le phénomène à l'âge de quatre mois)

Brocéliande (agnelle blanche avec encore un peu de "bronzage" sur le cou, ce qui disparaîtra)

Brocéliande (agnelle blanche avec encore un peu de "bronzage" sur le cou, ce qui disparaîtra)

Woolyte (agnelle noire aux mèches brunissant sous les UV)

Woolyte (agnelle noire aux mèches brunissant sous les UV)

Kepler (agneau noir soumis aux effets du soleil)

Kepler (agneau noir soumis aux effets du soleil)

Estive (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Estive (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Roussin (agneau brun, homozygote pour l'allèle "faded" qui décolore ainsi progressivement la toison)

Roussin (agneau brun, homozygote pour l'allèle "faded" qui décolore ainsi progressivement la toison)

Annielle (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Annielle (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Fadette (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded" et d'ailleurs à décoloration très avancée)

Fadette (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded" et d'ailleurs à décoloration très avancée)

Ysengrine (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Ysengrine (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Machin (agneau noir, début de brunissement par effets du soleil)

Machin (agneau noir, début de brunissement par effets du soleil)

Mirlaine (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Mirlaine (agnelle noire, homozygote pour l'allèle "faded")

Uxantis (agneau noir, homozygote pour l'allèle "faded" d'ouù décoloration pour raison génétique)

Uxantis (agneau noir, homozygote pour l'allèle "faded" d'ouù décoloration pour raison génétique)

Toute une brochette de Lutins de 3 à 5 mois, nouvelle génération qui dans deux ans contribuera à poursuivre le travail d'étude et de conservation du désormais continental Ouessant de type ancien, travail initié maintenant depuis 18 ans en ce troupeau.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 18:18

Le meilleur agneau 2013 est surveillé de près.

Le chouchou

Le chouchou

Monsieur Hobbit

Monsieur Hobbit

10 mois, bientôt antenais.

10 mois, bientôt antenais.

Le bonhomme continue sa croissance, malgré sa petite taille.

Le bonhomme continue sa croissance, malgré sa petite taille.

Un futur reproducteur de choix très précieux chez les Lutins...

Un futur reproducteur de choix très précieux chez les Lutins...

Demain, comme ses autres "frères béliers", il bénéficiera du premier apport en céréales pour compléter sa ration d'herbe qu'il préfère au foin. Cette herbe encore présente au cœur de l'hiver par la grande douceur de la météo n'est pas très nourrissante pour autant.

D'ailleurs la petite perte de poids notée chez ce chouchou, agneau-biberon facilement manipulable, est un bon indicateur sur la nécessité d'améliorer les rations par un apport énergétique supplémentaire, les céréales.( A petites doses et progressivement, c'est toujours bon de le rappeler, afin d'éviter les catastrophes parfois mortelles des excès et des distributions brutales de ces friandises).

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 12:29

Il est des brebis dont l'éleveur travaillant en sélection est amené à garder les jeunes plus que pour d'autres.

Retraite en 2015

Cannelle est de celles-ci. Cette année encore, je devrais assurément en conserver le jeune, qu'il soit mâle ou femelle afin de tenter de poursuivre l'expression de ses qualités, d'autant que 2014 est pour cette brebis la dernière saison de reproduction avant une retraite bien méritée par la suite. Déjà huit ans la belle Cannelle.

Retraite en 2015

Pour anecdote sans rapport avec la beauté de cette brebis, il y a quelques jours, j'ai eu la surprise de la découvrir en photo (à l'âge d'un an, antenaise), ma Cannelle,.... en vente sur un site bien connu de petites annonces du net...

Une fois de plus, j'ai du mal à comprendre ces éleveurs qui proposent des animaux qui ne correspondent pas finalement aux photos présentées dans leur annonce... Et pour cause puisque le cliché comme le mouton y figurant ne leur appartiennent pas.

Cela équivaut à vouloir vendre sa voiture en présentant un autre véhicule trouvé sur le net en photo, de même marque et d'un modèle différent. Inconcevable pour un véhicule! Alors pourquoi pratiquer ainsi pour un Ouessant?

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 17:32

L'hérédité suite à sélection va se nicher là où on ne l'attendrait pas pour certains caractères auxquels on ne prend pas particulièrement garde, notre esprit étant concentré sur d'autres nous paraissant positifs.

"Reueummh...a, reueummh...a, reueummh...a,....."

"Reueummh...a, reueummh...a, reueummh...a,....."

Reueummh...a! Reueummh...a!.......

Telle est l'ambiance sonore permanente émise par Désirée (malgré elle), de par une tendance à une surcharge chronique de la panse qui lui comprime les poumons et lui fait émettre cette sorte de râle depuis toujours.

Reueummh...a! Reueummh...a!.......

Certains de ses ascendants, dont son père, présentaient déjà cette caractéristique sonore.

Comme quoi on n'est jamais assez attentif dans le choix de nos reproducteurs puisque ce qui paraît seulement insolite au départ, s'avère bien conséquence d'un caractère physiologique transmissible.

Heureusement, je ne crois pas avoir remarqué cette particularité sonore dans aucun des jeunes de cette brebis. Désirée serait-elle un cul de sac pour ce mauvais sort?

Curieusement, je sais que lorsque ce râle ne planera plus au-dessus du troupeau ce sera qu'alors, en toute logique, Désirée ne sera plus de ce monde, puisqu'elle murmure ainsi depuis 2007.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:52
Autosatisfaction

Oixant (8 mois), que je peux assurément considérer d'ores et déjà comme étant le meilleur bélier en ce morphe de toison (noir "décoloré") qui soit né chez les Lutins.

Autosatisfaction

En dix-sept ans d'élevage et d'observation dans le milieu du Ouessant, je n'ai pu en observer que deux ou trois autres qui ont pu me charmer. Curieusement, tous sont actuellement vivants et même jeunes (un seul adulte), comme quoi bien du travail "d'amélioration" par sélection fut réalisé en ce type durant toutes ces années.

C'est à ce genre de résultat, qu'on mesure que mes efforts de sauvegarde et de relance de la production de ce génotype depuis quinze ans n'ont pas été vains, d'autant que cette toison était devenue rare suite au désintérêt général des éleveurs et à un manque manifeste de curiosité pour en comprendre le fonctionnement en reproduction.

Le résultat est là et une satisfaction personnelle bien légitime m'envahit face au service rendu à la race du mouton d'Ouessant de type ancien.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 11:52
Différence

On mesure (c'est le cas de le dire) toute la différence entre un Hobbit de 35 cm à huit mois et un Hubot de 45 cm au même âge.

Bien que le premier soit un peu petit et le second un peu grand, cette différence s'explique quand on connaît un peu plus les ancêtres de ces Ouessant, d'où l'importance du pedigree.

On connaît mon attachement à travailler mon troupeau en souches Ouessant issues des animaux pionniers du renouveau de la race initié par Paul Abbé par la création du GEMO (Groupement des Eleveurs du Mouton d'Ouessant). Pour cela, toute introduction d'un animal en ma troupe se fait dans ce souci des origines et celui de la "réparation" des formes de métissages qui peuvent avoir eu lieu dans l'histoire de cet ovin.

A gauche un produit résultat de 35 ans de travail de sélection des éleveurs passionnés, pointus et attentifs qui m'ont précédé au sein du GEMO, puis, de ma part, de judicieux choix d'accouplements en ma troupe.

A droite un produit nouveau chez les Lutins, en souches Ouessant anciennes également, mais n'ayant pas subi de sélection particulière depuis 40 ans et plus, en particulier concernant la taille.

La différence entre ces deux jeunes béliers qui se situent dans des extrêmes en ce qui concerne le caractère taille s'explique donc aisément quand on connait le maximum d'éléments sur la "matière" mouton que l'on a devant les yeux et avec laquelle il faudra travailler.

La "matière" Hubot blanc n'en demeure pas moins précieuse, en particulier pour l'apport en richesse et diversité génétiques anciennes. A mon tour par contre de travailler cette souche relique, introduite chez les Lutins en connaissance de la situation. Pour cela, en particulier en en réduisant la taille et en amenant le cornage dans un type plus apprécié dans le standard.

Un travail de longue haleine en perspective, mais très intéressant. Le précieux se trouve également là où on ne l'y verrait pas obligatoirement au premier regard. La réflexion est tout aussi importante que l'impression de l'œil et parfois plus encore si on raisonne bien en démarche d'élevage conservatoire qui doit primer sur la beauté (bien que celle-ci soit bienvenue en second lieu).

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 12:10
Les béliers qui ne se reproduiront pas cette saison (moins un qui vaque seul dans un coin du parc en marginal). Pour certains ce n'est pas leur tour, pour d'autres il leur faut encore grandir un an ou deux. Patience ce sera pour une autre fois...

Les béliers qui ne se reproduiront pas cette saison (moins un qui vaque seul dans un coin du parc en marginal). Pour certains ce n'est pas leur tour, pour d'autres il leur faut encore grandir un an ou deux. Patience ce sera pour une autre fois...

Les brebis qui ne reproduiront pas ou plus du tout car trop vieilles. Un repos bien mérité pour certaines.

Les brebis qui ne reproduiront pas ou plus du tout car trop vieilles. Un repos bien mérité pour certaines.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 13:57

La météo avait retardé de quelques jours l'installation des autres groupes de reproduction de l'automne 2013.

C'est chose faite à présent.

Autres groupes

Un petit groupe orienté vers la conservation du patrimoine génétique d'un bélier vieillissant issu de deux souches pionnières de chez les Lutins qui me tiennent à cœur, tout en tenant compte des origines et particularités des brebis.

Autres groupes

Cet autre petit groupe est construit autour de l'objectif de tenter de connaître le génotype du bélier utilisé en fonction des agneaux obtenus avec ce type de brebis.

Autres groupes

Quatrième et dernier lot de reproduction, de même importance en nombre que les deux précédents. Celui-ci est construit autour de la qualité d'un bélier et de l'association de brebis en souches encore peu reproduites chez les Lutins.

Pendant un an la programmation de cette nouvelle saison d'accouplements a été faite et défaite des dizaines de fois dans l'esprit comme sur le papier, pour arriver enfin à ce qui semblait être le plus judicieux au berger en fonction de son cheptel, ses objectifs ... et ses espoirs.

Maintenant, on ne touche plus à rien. On laisse les gènes se mélanger, s'associer, dominer ou se cacher... On laisse ensuite mûrir jusqu'au printemps.... On attend patiemment de voir ce que les calculs et la nature auront donné à la sortie du "four"... et on rêve.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 17:47

C'est reparti. Le premier lot de reproductrices est constitué. Parées, vermifugées et toilettées, les heureuses peuvent se laisser séduire par un bélier noir si elles le souhaitent.

Semis nouveaux

Jusque fin décembre, fin des festivités, si le temps n'est pas trop froid, ce lot devrait trouver assez d'herbe sur cette parcelle et le berger ne sera peut-être pas trop sollicité pour les corvées d'affouragement.

Semis nouveaux

En cas d'averse cette nuit, on saura où se réfugier.....

Voilà une nouvelle vie pour ce lot. Demain d'autres lots seront constitués.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 17:49

Environ six mois à présent pour les jeunes de l'année.

Parmi ces ados, chez les mâles, certains caressent davantage l'œil du berger que d'autres.

C'est le cas du jeune Oixant noir, sans doute le plus beau sujet jamais né chez les Lutins, en ce morphe décoloré.

C'est le cas du jeune Oixant noir, sans doute le plus beau sujet jamais né chez les Lutins, en ce morphe décoloré.

En version brune, le jeune Agnello De , bien que moins réussi que le précédent, est également une belle satisfaction pour l'avenir du troupeau

En version brune, le jeune Agnello De , bien que moins réussi que le précédent, est également une belle satisfaction pour l'avenir du troupeau

Partager cet article
Repost0