Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 22:01

 

Malgré le manque de pluie, la fraîcheur accompagnée de brouillards et de rosée humidifie un peu le sol. Les prairies se décorent de divers champignons.  

 

oct 10 032

 

 Le plus habituel des lieux, l'agaric des prés, le fameux rosé, ancêtre du champignon domestique dit de Paris, trouve là un terrain de prédilection grâce aux fumures apportées par les déjections des OuessantSur la photo des spécimens un peu âgés.

 

oct 10 033

 

 Moins courantes, les lépiotes (coulemelles) étalent leurs ombrelles de la taille d'assiettes à dessert.

 

oct 10 034

 

Divers bolets apprécient le milieu.

 

La proximité d'arbres isolés, en haies ou en bosquets favorise la diversité sur les prairies. Une raison de plus pour conserver et associer les boisements au milieu prairial. Plusieurs espèces de russules, pour ne parler que des variétés les plus remarquables, en profitent également.  Il serait long de présenter  tous les champignons piétinés par les Lutins qui ne les consomment pas, ce qui n'est pas le cas des escargots et limaces.

 

Avec environ dix mille espèces de champignons en France, la personne qui s' intéresse à la mycologie peut passer sa vie à les découvrir.

 

Enfin, on s'autorisera à passer la clôture des Ouessant pour avancer de seulement trois pas dans le bois. La présence d'un spécimen aussi étrange pour son allure, son origine et son histoire le vaut bien.

 

 

oct 10 065 

 L'anthurus d'Archer d'une couleur étonnante est d'une structure non moins étonnante. Celui-ci est sur le point d'épanouir ses bras "d'étoile de mer terrestre" encore soudés en son sommet. 

 

oct 10 062

 

Son voisin l'a de peu devancé bien qu'il n'étale pas complètement ses "pétales".

 

L'étonnement n'est que grandissant quand on découvre que ce champignon est australien et qu'il a commencé son installation depuis 1920. Enfin, bien qu'on ne connaisse pas avec certitude le mystère de son arrivée, la théorie la plus en vogue est en lien avec les moutons d'Australie. On suppose que des spores de ce champignon auraient été introduites suite à l'arrivage de toisons de moutons pour une filature vosgienne...Comme quoi on revient toujours au mouton. 

 

 

 

 

 

     

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> Je me souviens... mais je n'ai pas pu m'empêcher. Une bise du pays de la truffe!<br /> <br /> <br />
C
<br /> Les pieds-de-mouton aussi?:-)<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Joli gag auquel je n'avais pas pensé. Bien vu...<br /> <br /> <br /> Sinon ce champignon est plutôt forestier.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Ben ça, alors... Figurez-vous que j'ai " rencontré " ce champignon ici, en Bretagne, pour la première fois cette année. Et je me demandais qu'est-ce que c'était que ce truc bizarre... Merci pour<br /> l'explication, je la transmets derechef aux amis chez qui nous avons remarqué cet extraterrestre !!!<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> On le trouve dès l'été jusqu'aux gelées. Il y a bien un côté extraterrestre d'autant qu'il sort d'une sorte"d'oeuf" qui l'enferme.<br /> <br /> <br /> <br />