Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 11:35

Cette tempête du 7 juin a traversé les parcs des Lutins, avec un maximum de violence en après-midi.

Ce fut impressionnant.

En cette période, les arbres étant en végétation, la prise au vent est importante et quelques dégâts sont à noter.

Miguel

Le plus souvent avec des chutes de branches, comme ici avec ce lierre déjà bien englouti par les Ouessant et les chèvres.

Miguel

Mais aussi avec la chute d'un tremble de 25 m déraciné. La souche a ainsi soulevé une dizaine de mètres de clôture que je venais de restaurer déjà justement cet hiver, après une quinzaine d'années de vie … et qu'il a fallu déplacer et réparer d'urgence au mieux avant la nuit.

Dame Nature venait de créer un nouveau jeu pour les agneaux et les chevreaux.

Miguel

C'est le pauvre bouleau cassé fin octobre dernier sous le poids de neiges précoces qui sert de béquille à la cime du gisant. Il y a une semaine, je regardais les branches basses de ce bouleau reprendre leur mission de sauvetage du vivant de cet arbre. Voilà ce dernier accablé d'un nouveau défi dans sa lutte pour la vie, avec un voisin sur ses épaules.

Miguel

Pas question de faire usage de la tronçonneuse.

Tout comme je souhaitais observer l'évolution du bouleau, je vais observer l'avenir de ce tremble qui pourrait bien continuer à vivre bien qu'amputé dune bonne partie de ses racines.

Déjà les Ouessant vont réduire la masse de feuilles à alimenter en consommant tout feuillage bas accessible. (Pour ceux qui m'interrogent parfois sur ce que consomme ou pas un Ouessant, cet ovin se délecte des rejets de cette essence qui peut être envahissante sur une zone que l'on voudrait conserver en prairie).

Après les arbres, les premières victimes des tempêtes ne sont pas les humains dans leur vie domestique, mais la faune et en particulier les oiseaux qui sont en première ligne. Au soir de cet événement, je pensais à tous ces nids, toutes ces nichées d'espèces ne faisant qu'une nichée annuelle encore au nid en cette date, dont les rapaces et corvidés pour les plus courants, qui avaient fini au sol ou qui ne tarderaient pas à le faire.

La nuit du 7 au 8 juin restera mémorable pour les renards et autres martres, comme nuit du festin de l'année.

Miguel

Justement, ce matin, moins de trente six heures après le cataclysme, sous un des grands chênes devant la maison je trouvai ces deux boules de plumes. Deux jeunes geais ayant chuté de leur nid qui lui même ne demande plus qu'à tomber, encore accroché tant bien que mal une quinzaine de mètres au-dessus en bout de branche. 

Opération de sauvetage en conséquence à organiser, sous les cris de panique des jeunes et ceux des adultes qui quelques minutes avant s'adonnaient encore à quelques parfaites imitations de la buse variable ... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
pauvres petits oisillons mais on sait maintenant pourquoi leurs parents choisissent votre adresse.. ils savent que vous êtes un bon samaritain amoureux de la Vie et capable de sauver leur progéniture : vos beaux arbres sont blessés, mais heureusement il n'a pas mort de moutons, de chèvres : au fait n'aviez vous pas un âne ou deux ? je ne m'en souviens plus mais avant hier j'ai regardé une émission sur les beaux ânes corses et j'ai repensé à vous : il me semblait que j'avais lu il y a très longtemps sur votre blog que vous aviez un ou des ânes ? Vous avez une si nombreuse famille maintenant ! En tout cas, courage pour vous, non loin d'ici la tempête a tué un homme à Paris.Mais dans mon jardin rien à signaler sauf l'arrivée massive d'oiseaux chassés de leurs nids par les ouvriers de la ville qui ont rasé feuilles et arbres des nombreux platanes d'une avenue toute proche : faire ça au mois de mai ? criminel quand on sait que les oiseaux sont en pleine couvaison, j'ai alarmé le ministère de l'environnement car aucune loi n'interdit aux villes de procéder à des travaux pareils, on nous raconte que des espèces animales disparaissent mais on coupe leur habitat naturel .. alors les oiseaux en mal de nids sont venus chez moi et maintenant ça bruisse de chants, de petits qui sont nés, qui dévorent nos cerisiers au moins ils ont de quoi manger, j'adore les oiseaux ! mais ils ont besoin d'arbres bien plus hauts que les nôtres.
Répondre
D
effectivement faire des travaux d'élagage au printemps en plein retour de l'activité du vivant est d'une absurdité totale, pas seulement pour les oiseaux en période de nidification. Cela demeure valable chez les particuliers également et la situation que vous décrivez me désole chaque année ici et là. Ces activité ne devraient se faire qu'à partir de la fin de l'été et mieux encore durant l'hiver (sauf endroit présentant un danger particulier sur la voie publique évidemment...)
L
Je suis toujours aussi admirative de ton sens de l'observation et du récit. Merci, c'est un régal, on apprend, on frissonne, on compatit...
Répondre
D
Merci, simplement le besoin de partager et à l'occasion ouvrir les regards sur ce qui nous entoure et qui m'est cher au-delà du Ouessant ...