Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 23:01
Ce seront les trois béliers de base qui m'ont permis de construire mon troupeau pour lui donner ses caractèristiques et une certaine qualité. Une façon pour moi de leur être reconnaissant.Le petit Dakné....


...le bel Ocelot et sa ramure....

...l'architectural Ouessantin.

Et merci bien sûr à leurs éleveurs qui m'ont permis de les acquérir. Dans l'ordre Edmond Vaillant, Gilles Delorme, Alain Blancher.
Partager cet article
Repost0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 23:01
Un autre bélier de mon élevage, mais aujourd'hui disparu, Ouessantin.

Ce bélier noir de 45 cm a gagné en son temps au concours annuel du GEMO. Né chez un des pionniers de l'association, le choix de Ouessantin fut un bon choix.
J'y ai trouvé un équilibre parfait entre la hauteur et la longueur de l'animal, une poitrine et un tronc larges, sans oublier un cornage comme je les aime, beau et sans excès. Ds caractèristiques que je retrouve dans ses descendants , comme pour Dakné (Un dimanche, un bélier (15). ).
Partager cet article
Repost0
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 23:01
Un bélier de mon élevage, mais aujourd'hui disparu, Dakné "le petit  -outon blanc" (pour ceux qui percevront l'humour)...Issu de l'élevage Vaillant, ce petit bélier de 43 cm remporte plusieurs fois le titre au concours annuel du GEMO, dans la fin des années 90.
Malgré un cornage qui paraît aujourd'hui moyen, j'ai profité dans mon élevage de sa petite taille, de sa solidité générale avec une allure en forme d'obus.
Ce fut un très bon choix. Ses résultats en concours  ainsi que ceux en temps que géniteur dans mon élevage me le prouvent chaque jour quand je regarde mon troupeau et l'y retrouve d'une certaine façon.
Partager cet article
Repost0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 23:01
Un cornage qui s'approche plutôt bien du type mouflon...

...chez ce bélier noisette, père d'Elaphe (Des nouvelles d'Elaphe 3 )
Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 23:01
Pour ne pas faire une fixation sur le cornage, même s'il caractèrise un bélier, on n'oubliera pas de regarder le reste.
L'impression sur cette seule image est celle d'un animal solide: pattes, dos, tête massive...
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 23:01
Une fois de plus, un dimanche, des béliers...et une bien belle prairie.
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 23:01
Beaucoup de grâce dans ce bélier encore jeune mais chez qui donc l'écartement des pointes va s'accentuer tout en prenant encore de la hauteur.
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 23:02
Chez ce bélier noisette, un cornage de grande envergure qui s'est construit en partant sous l'horizontale du sommet de crâne et qui semble ne pas avoir fini de grandir en observant le nombre de bourrelets de rupture annuelle de pousse.
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 23:01
Aussi impressionnant soit-il voici un cornage qui s'éloigne beaucoup trop du standard mais surtout d'une quelconque ressemblance avec le mouflon et qui n'est donc pas à rechercher.
Hors normes, hors standard, ce cornage est pratiquement deux fois trop long ; les pointes devraient s'arrêter là où elles commencent à tourner vers l'extérieur c'est à dire à la limite des naseaux voire en revenant un peu vers l'intérieur).
Dommage car l'épaisseur était régulière avec un écartement correct et parallèle à la tête qui en faisait un bélier à fière allure avec un superbe jabot.
Le trop ne vaut pas mieux que le pas assez. Ce genre de résultat est conforté quand on fait la course au cornage et est déjà perceptible quand le jeune bélier a déjà un cornage excessif la première année. Celui-ci pousse ensuite comme s'il ne savait plus où aller et quand s'arrêter.
On peut aimer mais sans plus considérer avoir un mouton d'Ouessant sous les yeux.
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 23:01
Une seconde fois pour pouvoir faire des comparaisons dans la diversité, ce n'est pas un mais un coktail de béliers que voici.

Si vous deviez choisir, lequel prendriez-vous? De mon côté, j'ai choisi.
Partager cet article
Repost0