Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 22:05

 

 

repertoire-10 6078

 

 

Punis, un peu, parce que séparés pour un certain temps du troupeau. Ce sont les Lutins du premier lot tondu. En fait ils disposent d'une prairie rien que pour eux et ne sont pas trop à plaindre, d'autant que j'ai veillé à constituer un groupe équilibré d'une dizaine d'animaux, jeunes et plus anciens moutons, autant en béliers qu'en brebis (non suitées). Cela dans l'intérêt de cette troupe mais aussi celui de ma jeune chienne car c'est sur ce lot qu'elle fait ses apprentissages au troupeau.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 22:01

 

repertoire-10 5993

 

 

 Celle de la brebis tondue qui savoure son bien-être dans la douceur ombragée d'une couche au milieu de l'herbe grasse... Bonheur du lieu associé à celui de l'instant par la présence de son agnelle toute proche.

 

 

 
Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 22:01

 

 

  repertoire-10 5982

 

 

S'il en est une que le troupeau ne touche pas. C'est bien la digitale. Ainsi l'enchanteresse empoisonneuse apporte une touche toute particulière à l'ambiance en prairie depuis plusieurs semaines.

 Quand je dis n'y touche pas, il y a toujors le ou la curieuse qui s'essaie à croquer les feuilles du bout des dents, sans oublier les béliers qui frottent énergiquement leur trophée sur la hampe florale.

Mais il reste assez de ces exubérantes pourprées pour créer de véritables tableaux champêtres de toute beauté. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 22:01

 

 

 

Ce printemps, accompagné d'une météo instable digne d'un mois de mars, me fit une belle farce et une belle frayeur la semaine dernière.

Alors que je commençais à tondre mon premier mouton, un ciel noir d'encre finit par s'imposer. L'arrivée de la masse nuageuse, tout en nous plongeant dans les ténèbres, fut accompagnée d'un coup d'un seul d'une bourrasque, aussi soudaine que brève, comme il en faudrait pour décorner un bélier (d'Ouessant). Dans le même temps, un claquement sec me fit penser qu'une fenêtre de la maison venait d'être explosée. Détournant la tête de l'animal coincé entre mes jambes, je découvris que deux belles branches venaient d'être arrachées du tilleul plus que centenaire. Dans leur chute, leur volume et leur poids avaient réduit la clôture en un amas de grillage désorganisé. Je réalisai de suite qu'à une dizaine de mètres près, le coin bergerie l'avait échappé belle...et le bonhomme et son mouton de même. Par chance également, la troupe des Ouessant n'était pas en ce lieu qu'elle affectionne en temps ordinaire. A peine mes pensées terminées, un déluge s'abattit comme pour tenter de nettoyer les dégâts...mais en vain. Le soleil ne tarda pas à revenir, comme si rien ne s'était passé. Le bélier que je tondais avait toujours ses cornes...et les autres aussi.

 

repertoire-10 6045

 

Cet événement sut profiter à quelques uns qui virent là une nouveauté pour se gratter.

 

 

 

repertoire-10 6039

 

 

De même l'importante masse de verdure toute nouvelle fut vite consommée, ne révélant plus que le squelette du branchage comme seule trace de ce moment d'émotions...et le travail de réparation à venir.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:24

 

 

mars 12 083

 

Qu'ils sont beaux!

Je n'ai pu m'empêcher de saisir cette pose. La mère et le fils.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 12:53

 

 

mars 12 024

 

Depuis quarante huit heures véritablement temps de mars perturbé avec 4 degrés la nuit, alors que les journées précédentes obligeaient à se mettre à l'ombre avec 24 degrés hors soleil.

 

La pluie est revenue un peu également. Pas mauvais pour les prairies.

 

Les naissances marquent une pause, ce qui n'est pas plus mal. Naître dans la grisaille et sous le vent froid,  n'est pas ce qu'il y a de mieux.

 

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 15:36

 

Depuis deux semaines de problèmes techniques, dans le même temps, la vague de froid s'installait sur les Lutins. D'abord une dizaine de centimètres de neige, puis le gel continu avec cette dernière semaine les moins quinze degrés nocturnes quotidiennement.  

 

 

fév 12 044-copie-1

 

 Hier après-midi, enfin, une paire d'heures avec un thermomètre franchissant timidement le zéro virgule quelque chose permet de faire fondre un peu certaines zones de neige. Ce fut pour le plus grand plaisir des brebis Ouessant, heureuses de retrouver quelques brins de verdure.

 

 

fév 12 041

 

Même phénomène accentué sur le côteau des béliers.

 

Depuis quinze jours les râteliers se vident bien plus qu'à l'ordinaire et les compléments en céréales (et/ou en granulés d'engraissement)  jouent pleinement leur rôle d'apport énergétique. Ceci est d'autant plus vrai pour les brebis qui entrent dans leur dernier mois de gestation.

Les seaux d'eau "fraîche" renouvelés chaque midi aux heures les moins froides ne sont pas un luxe et cette délicate attention est remerciée du bruit des gosiers qui se désaltèrent à grands traits.

 

Souffrance bien inutile que cette météo qui épuise les corps au risque d'emporter les moins résistants. D'où la nécessité de bien nourrir et abreuver ses animaux, meilleur moyen de les aider à passer ce cap, tout en ayant songé à ce qu'ils disposent d'un abri au sol couvert de litière.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 17:01

 

Il est des instants que l'on voudrait éternels.

 

Hier, météo sublime. D'autant plus pour la saison.

 

Un peu de bon temps pris à s'ennivrer de ses animaux. 

 

 

déc 11 069

 

La générosité du Dieu Soleil est savourée par tous, chez les béliers.

On sent le bonheur monter du pré.

 

 

déc 11 063

 

 Les anciens qui réchauffent leurs vieux os sont les premiers à jouir de cette sensation de renouveau.

 

 

déc 11 067

 

 Les jeunes mâles ne sont pas encore dans ce type de préoccupation, mais se montrent pleinement épanouis.

 

 

déc 11 072

 

 Trois jeunes mousquetaires de l'année, solidement armés, sur le front de l'activité pâture.

 

 

déc 11 073

 

 D'autres jeunes préfèrent se repaître de la caresse de lumière dans le repos.

 

 

déc 11 074

 

 Dans le microcosme du vieux chêne, une locataire ailée a quitté sa loge hivernale, ajoutant sa présence au caractère décalé, presque intemporel de l'instant.

 

 

déc 11 066

 

 Beauté animale.

Magie de lumière... La contemplation dans toute son intensité.

 

 

déc 11 075

 

 Belle invention que la photographie! Piège de l'instant, piège du merveilleux.

 

 

déc 11 077

 

En repassant près des brebis, la magie enveloppe toujours le monde de son drap doré.

 

 

déc 11 076

 

L'angelus de M...

 

Mais la Terre tourne et je ne pus que penser: 

"Ô temps, suspends ton vol!!!!!"

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 23:54

 

 

déc 11 018 

  Tout relief incite au jeu.

Tout branchage incite à marquer son territoire par frottis.

Le clan des mâles montre toute sa curiosité et son espièglerie.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 23:11

 

 

 

déc 11 007

 

 Du beau monde également chez les célibataires pour l'automne et l'hiver. Jeunes et vieux béliers qui ne reproduisent pas forment une bande de bons copains.

 

déc 11 013

 

 

Dans cette troupe un certain nombre de béliers que je ne compte pas garder mais qui n'intéressent personne, les réels amateurs éclairés et passionnés du Ouessant étant plus que fort rares. Rechignant à faire des kilomètres, le nouvel éleveur se tourne vers ce qu'il trouve près de chez lui, encore sans exigences au stade de débutant.

 

Le seul intérêt pour moi est de profiter du spectacle de ces animaux et de les découvrir dans leur construction au fil des mois.

 

 

Partager cet article
Repost0