Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 10:48

Suite à cet article...

..., on me demande:

" Et si la couleur de base était brune et non noire, comme sur cette photo, qu'en serait-il?"

Palette de noirs (2)

Ma réponse est que ce n'est pas si compliqué que cela.

En effet, au lieu de raisonner en couleur de base noire, c'est à dire avec des animaux à face noire, aux pattes noires et à la toison noire à sa racine au moins lors de la naissance, il faut raisonner avec des animaux en couleur de base brune, c'est à dire à face brune (et non plus noire), aux pattes brunes (et non plus noires) et à la toison brune (et non plus noire) à sa racine au moins lors de la naissance.

Que ce soit sur base brune ou sur base noire, les règles des gènes acteurs concernés dans cette palette demeurent les m^^emes.

Ainsi le premier animal de gauche dit "Agouti blanc" appara^^itrait toujours blanc. (C'est pourquoi devant un animal blanc, uniquement en le regardant, on ne peut savoir si la couleur de base est noire ou brune, bien que la noire soit la plus répandue).

Le second mouton dit "faded" de par le gène qui décolore sa toison, subirait la m^^eme action de ce gène, mais pattes et face seraient brunes.

Le quatrième dit "Agouti gris" verrait à ce stade toutes les parties sombres noires remplacées par la couleur brune.

Enfin, il faut concevoir que les toisons brunes, comme ce qui est évoqué chez les noires dans l'article premier, peuvent subir également l'éclaircissement avec l'^^age (phénomène de canitie) mais aussi de par l'agression des UV du soleil.

Maintenant, point important, il faut comprendre par le mot brun chez le mouton, non pas le brun pour désigner une chevelure humaine, mais une couleur d'un "roux marron orangé". C'est là que des confusions peuvent naître dans les esprits.

Pour plaisanter, mais bien insister pour faire mémoriser, le fantasme de la brebis pour un beau brun est en réalité celui pour ...un beau "roux marron orangé".

J'espère avoir répondu aux interrogations des personnes qui m'ont contacté, et par là m^^eme avoir apporté révélations à d'autres, particuliers ou éleveurs plus investis dans le monde du Ouessant de type ancien, qui comme j'ai pu l'observer régulièrement depuis bientôt 20 ans commettent des erreurs d'identification et de classification face à la coloration (ou simplement la couleur de base) d' animaux observés.

Pour résumer et construire sur une réflexion solide:

Agneau en base noire exprimée (certains animaux noirs peuvent être également porteurs de la base brune non exprimée car récessive)

Agneau en base noire exprimée (certains animaux noirs peuvent être également porteurs de la base brune non exprimée car récessive)

Agneau en base brune exprimée (la base noire n'est pas cachée en ce genre d'animal car dominante elle se serait exprimée

Agneau en base brune exprimée (la base noire n'est pas cachée en ce genre d'animal car dominante elle se serait exprimée

Palette de noirs (2)

Agneau de coloration blanche. Dans cette coloration, rien ne permet de dire si l'animal est de couleur de base noire ou de couleur de base brune (si ce n'est parfois la connaissance du génotype couleur des parents et autres ascendants... ou à l'âge de la reproduction certains résultats de naissances selon les accouplements).

Les marques brunissantes d'étendue variable dont sont décorés certains agneaux blancs et que conservent certains adultes de même coloration tiennent au fait qu'un mouton dit "blanc" est génétiquement porteur du gène dominant "Awt", c'est à dire "Agouti white tan" ou encore dans notre langue "Agouti blanc bronzé", ce qui est d'ailleurs plus rigoureux que de dire "Agouti blanc" par paresse.

En effet, en disant "Agouti blanc bronzé", on insiste bien sur le fait que les "blancs" peuvent porter traces de "bronzage", que c'est quelque chose de normal, et m^^eme une richesse de diversité sur l'originalité de l'expression de ce gène "Awt".

Oui, je sais, je radote.

Mais je radoterai encore longtemps comme je le fais depuis des années, afin que ces éléments finissent par rentrer dans les esprits et que ne se mènent pas/plus ici ou là de dramatiques politiques du Ouessant de type ancien "plus blanc que blanc" (bien que ces sujets méritent d'exister également), déjà que se mène depuis longtemps, parfois ici et là, une autre dramatique politique de ségrégation entre les animaux de coloration blanche et ceux de coloration noire lors des accouplements orchestrés par l'éleveur.

Puisse cet article de plus faire en sorte que, quarante ans après la redécouverte du petit mouton d'Ouessant de type ancien, se construise un réel désir de curiosité, de connaissance, de réflexion, de conservation des particularités et de sauvegarde de cet ovin relique descendant des peuplements primitifs.

J'imagine le visiteur du blog des Lutins de plus en plus motivé dans ce sens, mais je dois bien avouer que je rencontre des passionnés tombés bien plus souvent (sinon systématiquement) dans une motivation d'élevage orientée vers la compétition à produire des animaux dits de "beauté" (un sport nouveau?) et exceptionnellement des conservateurs motivés.

Bonne réflexion face à vos Ouessant!

(tout un chacun peut me contacter en message privé s'il le souhaite, si un commentaire en public fait peur)

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article

commentaires