Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 18:43

Dans souci d'élargir la diversité du patrimoine génétique de mon troupeau, je recherche un bélier noir (à défaut blanc hétérozygote, avéré porteur du noir caché, c'est à dire issu d'un parent noir ou porteur) de trois ans et plus (plus jeune c'est possible si taille et âge connus), taille au garrot mesurée maxi 45 cm.

Recherche personnelle

Achat de l'animal (ou à défaut prêt/location en octobre-novembre-décembre). Besoins de l'animal assurés comme l'indique photo....

Déplacement envisageable si nécessaire.

Possibilité de me joindre en "contact". Merci, à bientôt peut-être!

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Vous cherchez un Ouessant
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 14:15

 

La réputation des Lutins Ouessant est telle que je suis communément sollicité des quatre coins de la France ... y compris par les Bretons, leur région étant pourtant avec le grand Ouest le fief de ce type ovin.

 

 

repertoire-11 6221

 

Le Lutin Ouessant séduit également au-delà des frontières, les pays voisins étant très demandeurs. Le plus souvent ces demandes viennent d'Espagne, Italie, Suisse,....et plus surpenant assez souvent de Belgique où cet ovin est bien implanté. Plus loin, la Russie m'a déjà contacté.... Mes réponses sont souvent les mêmes. Que je n'ai pas forcément d'animaux dont je me sépare ou du moins pas ceux souhaités et que de toute façon je n'assume ni transport (sauf dans mon secteur) ni exportation. Désolé, je ne suis pas marchand de moutons. Je ne fais que me séparer d'animaux surnuméraires ou n'entrant pas dans l'avenir de mon travail de sélection personnel. Ce qui ne leur enlève aucunement leur valeur de mouton d'Ouessant.

 

Ceci étant, n'hésitez pas à tenter votre chance; demander ne coûte rien. Par contre, je n'orienterai plus par gentillesse vos recherches vers du "Ouessant tout venant" (sauf si aucune reproduction n'est envisagée) car ce n'est vraiment pas rendre service à l'avenir du Ouessant. Selon votre région, je peux éventuellement vous diriger vers des éleveurs que je considère sérieux.

 

A bientôt peut-être!

 

 

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Vous cherchez un Ouessant
commenter cet article
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 12:33

 

 

Cet article fait suite au précédent Ouessant Velux

Pour résumer, ce dernier faisait allusion au fait qu'à l'heure où le mouton d'Ouessant (allure ancienne) n'a jamais été aussi abondant, non seulement depuis son retour dans les années 70 mais aussi comparativement au cheptel insulaire quand il existait encore, il est, malgré les apparences, le plus souvent devenu difficile voire hasardeux de prétendre être véritablement devant un mouton d'Ouessant lorsqu'on rencontre le dit animal.

Les causes? Elles sont multiples. Les abus de langage, les origines inconnues, les métissages possibles, le manque de rigueur donc, ... un succès incontestable de cet ovin auprès des particuliers et les dérives qui s'en suivent..., l'apparition des marchands de moutons d'Ouessant sans souci de démarche conservatoire... mais aussi l'absence d'organisation globale d'un élevage structuré et suivi à partir des derniers animaux retrouvés sur le continent et sauvés d'extinction ( Cependant la découverte de troupes Ouessant  descendant de souches plus ou moins originelles demeure encore possible ce qui rendrait ces moutons plus qu'intéressants ).   

 

Face à cela, une poignée d'éleveurs dont je suis, ont su à partir d'animaux souches labellisés Ouessant par le GEMO (association dont le fondateur M. Abbé a retrouvé quelques petites troupes de ce mouton, grand merci à lui ) s'organiser à titre privé dans leur élevage (et sans concertation) pour qu'il en soit autrement. Accoupler ses animaux de façon à connaître les parentés et la généalogie de chaque individu est d'abord l'évidence afin de pouvoir certifier que le jeune produit est bien de souche Ouessant. Vient ensuite le souci de contenir ses naissances dans le standard taille en particulier. L'aspect beauté, non primordial à mon sens, doit s'effacer devant l'importance de conserver d'abord les caractéristiques physiques et la rusticité de cet ovin.

 

Vous êtes ou allez devenir éleveur de moutons d'Ouessant. Même si vous n'en avez (ou n'aurez) qu'un couple, pensez à démarrer avec des animaux d'origines connues et reconnues, mesurez vos animaux sérieusement (adultes à trois ans), ne faîtes reproduire que ceux au  standard. Chaque éleveur, qu'il soit affilié au milieu associatif ou pas, a le devoir en s'engageant dans l'élevage d'une race ancienne de le faire également (au-delà du simple plaisir ou côté utilitaire) à titre conservatoire.

 

Nous sommes tous des particuliers à élever ce petit mouton d'Ouessant. Notre comportement d'éleveur,  nos comportements à tous détermineront l'avenir du mouton d'Ouessant qui, contrairement à ce qu'on peut lire souvent, est toujours en danger et peut-être plus encore. Le nombre de 20 000 moutons dits d'Ouessant en Europe est sans doute atteint sinon dépassé, mais seulement quelques centaines probablement sont véritablement des Ouessant dans leur génétique et leur morphologie.

Organisez votre élevage en connaissance de cause! 

 

Que les milieux associatifs s'organisent également tout comme certains de nous le font dans leur troupeau à titre privé afin que l'avenir du Ouessant soit assuré et que les choses ne se dégradent pas toujours plus pour lui à chaque année qui passe.

C'est ce à quoi je travaille depuis 1996 avec mon troupeau. J'espère que si vous décidez d'élever des Ouessant, vous aussi songerez à l'importance de votre rôle d'éleveur d'une race ancienne à sauvegarder.  

 

repertoire-11 6231

 

L'élevage des Lutins travaille en sélection et construction de son cheptel en pures souches pionnières du Ouessant. Plus qu'une obligation, une évidence dans cette démarche conservatoire du mouton d'Ouessant type ancien.

 

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Vous cherchez un Ouessant
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 11:10

 

 

 

Frigidaire, Kleenex,...., Velux et bien d'autres, autant de marques de fabrique qui ont inscrit leur nom dans les esprits au point qu'on les utilise spontanément pour désigner l'objet en question sans qu'il soit pourtant de la marque citée. Ainsi, tout comme la tendance est de parler de Velux pour désigner toute "fenêtre de toit", on parle de Ouessant (mouton d'Ouessant) face à tout ovin de taille inférieure à celle du "mouton ordinaire" et plus encore s'il est noir.

 

 repertoire-11 6217

 

Pourtant pour être Ouessant, encore faut-il l'être génétiquement d'abord, puis par rapport à la construction morphologique et certains points du standard dont la taille. Mais peu d'animaux ont une généalogie connue et suffisamment longue pour être considérés comme tel. C'est donc malheureusement sur la simple apparence qu'un mouton est le plus souvent "baptisé" Ouessant. Parmi les nombreux contacts de personnes à la recherche de ce mouton qui m'arrivent, la chose est flagrante. Je ne décèle un souci de démarche conservatoire et de recherche de qualité face à cet ovin que dans moins d'un cas sur vingt sans doute. (Peut-être suis-je même généreux!) En plus, pour ces personnes, il faut que l'achat soit le moins honéreux possible sans que le souci de qualité (sans allusion à la beauté ici) entre en considération. Et si encore on peut avoir satisfaction en trouvant des dits Ouessant à 1km plutôt qu'à 100, c'est parfait.... Face à cette vague comportementale de grande ampleur qui a dessiné le paysage actuel de cet ovin "tout venant" en quelques décennies, l'avenir du mouton d'Ouessant est aussi sombre que la toison de ses ancêtres.

 

Ayez des exigences d'abord sur l'animal auprès de votre vendeur et pensez à l'aspect conservatoire de votre démarche, si du moins vous envisagez de faire reproduire vos moutons (sinon tout est bien différent évidemment). La responsabilté de chaque nouvel éleveur est importante afin de conserver le fruit de la sauvegarde du mouton d'Ouessant de type ancien. 

Sinon, sans ce désir d'acte conservatoire, pourquoi ne pas vous tourner vers bien d'autres races plus communes qui vous apporteront tout autant.

 

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Vous cherchez un Ouessant
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 07:26

 

 

Dès le début de l'élevage des Lutins, j'avais compris, parfois à contre courant, qu'au delà de l'image légitime mais seulement folklorique du Ouessant petit mouton noir du patrimoine breton, il importait de sauvegarder la diversité des toisons possibles dans ce type ovin. Ces variétés de couleurs, qu'elles soient fruit des étapes dans l'histoire du Ouessant type ancien jusqu'à nos jours, reliques génétiques issues des ancêtres communs des races primitives nordiques (auxquelles se rattache notre petit mouton)  et pourquoi pas farces de la génétique ou (rêvons) rares mutations, sont une immense richesse sous l'angle du potentiel génétique de cet ovin. Il convient de ne pas l'appauvrir par une pratique de sélection réductrice. 

Et c'est bien la richesse de ce mouton de type ancien (race française la plus primitive) qu'il m'importe de sauvegarder dans l'élevage des Lutins "du Montana". C'est pourquoi depuis près de quinze ans, je travaille à construire mon troupeau autour de tout ce potentiel en créant des animaux de différentes toisons et génétiquement porteurs du maximum de gènes des autres colorations afin d'assurer leur réapparition recherchée ou fortuite.

Tout ce travail ne se fait pas sans oublier la morphologie des animaux en me référant sur ce point au standard du GEMO (Groupement des éleveurs du mouton d'Ouessant). Le nombre de mes animaux primés par cette association lors des rares concours auxquels j'ai pu participer montre que je ne me suis pas trompé dans mes orientations.  

 

 

avril 11 066

 

Faire naître amène à la problèmatique du nombre. Dans cette activité d'élevage loisir et conservatoire, mon respect pour mes animaux fait qu'aucun ne finit à la marmite (Ce qui serait de plus une grosse perte de par leur rareté).

Si je ne fais pas commerce en soi de mes Ouessant, dans mes orientations de sélection, je me vois contraint de songer parfois à me séparer d'animaux. Pourtant mon élevage-loisir à buts conservatoire et scientifique coûte beaucoup puisque ne résulte jamais aucun bénéfice de mon activité.

 

La séparation est difficile; je me console de la perte de compagnons en me disant qu'il est important également que mon travail profite au présent et à l'avenir de ce type ovin qui m'est cher, en apportant mes pierres à l'édifice de sa sauvegarde. Que mes Ouessant essaiment ici et là est une forme de garantie pour que mon travail n'ait pas été vain. La survie des Lutins doit dépasser le principe qu'elle ne dépend que de celle de leur berger.

 

Si donc vous portez un intérêt particulier à mes démarches et que vous souhaitez acquérir un Lutin, que vous soyez éleveur expérimenté, nouveau passionné ou simple sympathisant, il y a peut-être un animal qui peut correspondre à votre recherche ( toujours généalogie disponible sur plusieurs générations)...et si ce n'est pas le cas ce sera peut-être pour une autre fois...

 

Pour cela n'hésitez pas à me contacter (zone "contact" de ce blog) et tenter régulièrement votre chance, car je le précise encore je ne tiens pas commerce mais suis simplement contraint de temps à autre à gérer le nombre de mes animaux. 

(Et puis je peux peut-être vous orienter vers des collègues qui pourraient possèder l'animal que vous recherchez)  

 

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Vous cherchez un Ouessant
commenter cet article