Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 14:14

Il y a une semaine encore, une petite laine n'était pas de trop au petit matin pour les Lutins, surtout dans l'herbe haute trempée des remontées humides de la nuit après tous ces mois de pluie (858 mm sur ces huit derniers mois).

Farine, brebis Agouti blanc bronzé (Awt)

Farine, brebis Agouti blanc bronzé (Awt)

Mais ces derniers jours, le berger a retroussé les manches pour la corvée annuelle, profitant de la fenêtre météo et poussé par les 32 degrés à l'ombre en journée, à maintenant une semaine de l'été.

Pérelle, brebis Non agouti, en base noire, homozygote faded exprimé (AaAaB+B+FfFf)

Pérelle, brebis Non agouti, en base noire, homozygote faded exprimé (AaAaB+B+FfFf)

Pour la seconde saison, j'utilise la machine du moment à la mode, légère et plus facilement maniable. Moins puissante que ma précédente, elle est forcément un peu poussive, donnant une coupe pas très rase, mais dans le même temps elle évite peut-être mieux les coupures, ces dernières étant toujours un gros risque face à des toisons Ouessant loin d'être idéales en qualité à la tonte, surtout quand on s'applique à un joli résultat.

Rosetta, brebis Agouti grey sur base brune (AgAaBbBb)

Rosetta, brebis Agouti grey sur base brune (AgAaBbBb)

Les Lutins savourent leur tenue d'été, le corps retrouvant ses sensations avec le milieu extérieur. Celles agréables de l'herbe tendre, celles agaçantes du criquet trottinant à fleur de laine.

Entourloupe, brebis Agouti blanc bronzé (Awt) et Dikdik, son agneau Non agouti en base noire (AaAaB+B+)

Entourloupe, brebis Agouti blanc bronzé (Awt) et Dikdik, son agneau Non agouti en base noire (AaAaB+B+)

Comme chaque année, tondre les Ouessant dits "blancs", c'est du gâteau. Ceux gardés pour la fin après s'être épuisé sur d'autres toisons ou choisis en sorte de récréation après un cas qui a demandé une heure de tonte. Le plus souvent quelques minutes suffisent pour dénuder le Ouessant blanc, d'autant plus s'il est sage, le spécimen chéri étant celui qui ne présente aucune bourre ventrale, une laine réduite à une cape, qui plus est bien "mûre", c'est à dire à point, proche de la mue, qui n'est plus retenue à la peau que par quelques longs poils et fibres éparses. Un délice!

Chaque fois, je ne peux m'empêcher de songer aux caractères associés à la présence de cet allèle Awt, tout comme également la tendreté de la corne des onglons lors de la taille ...

Si pour certains naïfs Dieu avait voulu et fait le mouton d'Ouessant ...noir, il faut bien reconnaître que l'Homme a préféré le métissage, en particulier avec d'autres populations ovines blanches, sans doute pour la tonte, songeant que ce n'est pas le Divin qui de toute façon viendrait réaliser le travail😉

Je comprends à présent le mystère des éleveurs de Ouessant qui n'élèvent que "du blanc."..😉

Paprika, brebis Non agouti en base brune (AaAaBbBb)

Paprika, brebis Non agouti en base brune (AaAaBbBb)

Si pour une tonte réussie, l'outillage et la dextérité du tondeur sont d'une grande importance, la qualité de la toison l'est bien plus encore. Toisons sèches, grasses, collantes, serrées, feutrées.... autant d'obstacles pour démoraliser, fatiguer, stresser, rager.... faire baisser la cadence, faire craindre l'accident ou le faire arriver. L'état physique, animal rempli ou maigre, l'âge du mouton, tout cela joue également sur la laine mais aussi sur le mauvais aspect de la peau, peau distendue risquant la coupure.

Ci-dessus, en exemple, une brebis à toison sèche impénétrable pour les peignes de la tondeuse et qui demanda une heure de travail bien qu'il fallut se résoudre à un résultat médiocre.

Prunelle, la doyenne.

Prunelle, la doyenne.

Autre exemple. Une heure de travail sur ma pauvre doyenne vivant son dernier été (si elle arrive au bout). Impossible d'utiliser la tondeuse le plus souvent, le travail se faisant donc à la pointe des ciseaux en passant par le millimètre entre une peau distendue sur les os et la couche feutrée, tassée, serrée, collée d'une toison carapace. Le dessus aéré, inutile de chercher à faire le dessous. Mieux vaut éviter l'accident, ce petit matelas pour le coucher demeurant utile dans son état physique,... de plus il finira par se décoller dans les mois suivants si Prunelle veut vivre encore.

Vergeois, le dernier né, agneau Non agouti sur base brune et homozygote faded (AaAaBbBbFfFf)

Vergeois, le dernier né, agneau Non agouti sur base brune et homozygote faded (AaAaBbBbFfFf)

Malheureusement, cette saloperie de laine ne fait que pousser dès la naissance sur les pauvres agneaux.

Tout cela faisant songer que dans moins d'un an à présent, il va falloir recommencer...😉

C'est bien pour cela qu'il faut jouir au maximum de ces bien courtes quelques semaines durant lesquelles nos Ouessant tondus sont encore présentables, la laine repoussant très vite.

C'est ce que je n'ai pas manqué de faire dès la tondeuse nettoyée et rangée! 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2021 5 28 /05 /mai /2021 22:40
Vers le changement.

Après ces derniers mois froids, humides et perturbés, les Lutins apprécient le retour des beaux jours.

Quelques semaines de profusion végétale dont ils profitent, avant que dans quelques semaines une probable sécheresse estivale s'installe.

Vers le changement.

Profusion de laine également, les toisons arrivant à leur densité et longueur maximales.

Vers le changement.

Pour certaines Lutines plus que pour d'autres.

Vers le changement.

Du côté des garçons, la situation est identique.

Vers le changement.

Pour certaines, ce sera donc la toute première tonte qui permettra de découvrir leur réalité physique à un an passé.

Mais pas de précipitation pour déshabiller les Lutins. Non seulement les toisons n'étaient pas un luxe il y a deux jours encore, mais l'époque de la tonte n'est pas encore arrivée, la laine n'étant pas "mûre". Une seule brebis sur l'ensemble du troupeau montre des signes de mue entamée. Question de logique, il importe de respecter les cycles naturels, tout autant pour les animaux que pour le travail du tondeur.

On verra cela dans une quinzaine de jours, la situation des toisons aura probablement évolué. Et seulement s'il fait beau et chaud alors ...

(Au 1er mars, sur mon secteur, j'ai pu voir tout un troupeau de rente conséquent fraichement tondu... et au pré. Du grand n'importe quoi de la part d'un professionnel..., d'autant quand on sait les trois mois mémorables qui ont suivi. Pauvres animaux!)

Vers le changement.

Dans le même temps, agneaux et agnelles se construisent. Pour eux plus encore, le retour des beaux jours va leur permettre de savourer et découvrir pleinement la vie sans plus avoir à lutter contre les intempéries.

Vers le changement.

Le bonheur semblait s'être absenté du pré et ne plus vouloir revenir.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 22:30

Certains éleveurs me contactant quant au problème de la tonte, voici quelques étapes en images du travail sur table que j'opère à présent.

Cela avec la toute dernière brebis du troupeau passant sous la tondeuse cette saison et qui, à préciser, n'est pas un Ouessantin dalmatien, mais simplement apparaissant éclaboussé de marques de lumière dues au soleil à travers les feuillages.

Le progrès

Depuis deux ans donc, travail sur table sciée à ma hauteur de façon à limiter le besoin de me courber exagérément et à pouvoir y poser un genou.

En cette position, la brebis sur le cul, plaquée contre une de mes cuisses puis l'autre selon l'avancement de la tonte, trouve un certain confort qui l'amène (normalement) à se détendre et s'abandonner... Normalement! car il y a toujours l'animal caractériel que rien ne saurait assagir sinon le remettre sur pattes pour le dénuder...et encore!

Le progrès

"Qu'on est bien dans les bras de son popa!"

Le progrès

D'abord ouvrir la toison par le ventre. (Attention aux mamelles...et zizi chez le bélier!)

Le progrès

Libérer cuisse et cul.

Le progrès

Puis flanc et tronc jusqu'à la colonne.

Le progrès

Pratiquer de même pour l'autre côté.

Le progrès
Le progrès

La toison s'épluche ainsi comme une orange dont on voudrait conserver l'intégrité de la peau en un seul bloc, sans faire un travail haché.

Le progrès

Le photographe est parti avant que je libère le cou, mais là encore pour cette étape, ouvrir une brèche, toujours pour au final libérer l'animal de sa toison en une seule masse.

Ceci est la méthode pratiquée chez les Lutins, inspirée du travail classique de tonte du mouton cul au sol...mais sur un Ouessant les gestes amples sont peu envisageables sauf sur laine dans un état exceptionnel. De plus quand on sait que la brebis ci-dessus est la plus volumineuse du troupeau, on comprend pourquoi la tonte d'un Ouessant dans le standard est bien plus délicate et compliquée que celle pouvant être pratiquée sur une grande race, qui plus est à toison moderne de bête à laine et non primitive. 

Ensuite à chacun de trouver le cheminement et la technique qui lui conviennent, l'essentiel étant de faire bien, de se sentir à l'aise... et éventuellement tout en faisant bien, de faire au plus vite si possible, ce qui soulage l'animal qui déteste la contention mais aussi le tondeur qui a bien d'autres moutons à tondre.

Bien évidemment derrière de simples mots, il faut s'attendre au mouton qui ne veut pas rester en place, à une laine qui peut coller à la peau, à une laine que les peignes ne peuvent pas pénétrer, à une peau distendue sur un animal trop maigre qui risque facilement d'être coupée (toujours tendre la peau sur le corps et non tirer sur la laine), aux peignes qu'il faut décrasser et huiler au moins une fois durant chaque tonte d'un animal, aux plis de peau facilement entaillables près des articulations des membres rejoignant le tronc, aux toisons feutrées qui font coque sur tout l'animal ou en zone délicate du cou... et j'en oublie sans doute.

Dans tous les cas, pour un geste assuré il faut avoir connaissance de la morphologie du mouton et à chaque fois conscience de celle toujours particulière de chaque sujet entre les mains.

Dans le meilleur des cas, deux ou trois minutes peuvent suffire à tondre un Ouessantin, dans d'autres, extrêmes il est vrai, malheureusement une heure (si on persévère)... et au pire l'abandon s'impose en situation catastrophique. Entre les extrêmes, il y a une belle marge et une tendance pour la dizaine de minutes sans doute, bien que je ne chronomètre jamais pour ne me mettre sous aucune pression de rentabilité de temps. Tout résultat dépend du cas présenté par chaque animal: son comportement et son état général, tout comme le type de toison et sa qualité sans oublier l'avancement vers la mue.

Côté matériel, peigne et contre peigne doivent être parfaitement affutés. L'outillage et la dextérité du tondeur comptent également pour la réussite, tout n'étant pas forcément la faute du mouton et sa saloperie de toison.    

Bon courage et bonne tonte si ce n'est déjà fait!

Partager cet article
Repost0
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 15:24
Tzzzzz

Depuis quelques jours, la tondeuse siffle aux oreilles des Lutins.

Cette année, un agenda de juin bien rempli m'impose d'envisager la tonte plus tôt que d'ordinaire.

Tzzzzz

Opérant à l'air libre, encore faut-il saisir les jours au beau fixe en une période à météo très changeante dans mon coin de paradis.

Tzzzzz

Certains et certaines ont donc retrouvé le plaisir des sensations de la peau dévêtue.

Mais d'autres doivent encore patienter. Ce qu'ils savent faire bien volontiers comme en ces instants d'écriture durant lesquels ils tombent des cordes.

Tzzzzz

J'ai privilégié les béliers sachant que la chaleur n'était pas assurée pour bien longtemps.

Tzzzzz

Un petit lot de brebis qui se trouvait sous la main a passé l'épreuve, mais globalement, je me consacre plus aux dames quand je sais que les jours qui suivront la tonte seront chauds et secs . Question de ménager les brebis allaitantes qui dans leur travail de mères ont tendance pour certaines à perdre du lard ... il faut savoir leur éviter l'inconfort de la nudité face au froid et à l'humidité.

Ce week-end, toute la troupe devrait se retrouver tondue et le berger être tranquille pour un an sur ce point.

Tzzzzz

Je passais pour un farfelu quand autrefois j'exprimais le fait que je préférais le Ouessant tondu. Cela parce que c'est alors que la beauté de ses formes s'exprime. Mais je rencontre de plus en plus de connaisseurs qui me rejoignent dans cette appréciation.

Même si comme tout passionné, je sais également savourer l'allure primitive de ce type ovin en toison hivernale.

Mais bon! Chaque chose en son temps!

Partager cet article
Repost0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 10:12

... ou: "Si tu ne viens pas au berger, le berger te fera venir à lui."

L'histoire de l'humanité est émaillée de grandes découvertes et d'inventions qui en changent le cours.

C'est un peu pareil chez les Lutins...

La tonte d'un mouton s'effectue l'animal sur le cul.

Autant dire que le sol semble bien plus bas encore quand il s'agit de tondre un Ouessant, d'autant que ce type ovin très vif et pas toujours discipliné peut compliquer l'exercice.

Après 20 ans à me casser le dos, l'an dernier j'eus l'illumination. Une grande découverte venait d'avoir lieu chez les Lutins: "Et si je montais mes moutons à moi!!!!......."

On n'arrête pas le progrès

Certes comme d'autres grandes découvertes, celle-ci devait avoir déjà eu lieu ailleurs et plus tôt, mais dans la tête du berger pas encore. Cela amena à une véritable révolution. Réduction de la fatigue, dos bien plus ménagé....

Table ni trop haute ni trop basse aux pieds sciés en rapport à la taille du berger, à celle des Ouessant et à la conservation du confort de la gestuelle et de la technique de tonte.

J'ai même prévu cette année une table plus basse selon les cas rencontrés.

Surface matelassée pour le Ouessant, en effet son inconfort peut empêcher qu'il s'abandonne entre les mains du tondeur.

Je réserve cette installation aux brebis seulement. Les béliers, avec leurs cornes plus proches du visage pouvant être dangereuses s'ils se débattent, sont manipulés au sol.

 

Maintenant, il ne faut pas rêver, la tonte demeure une tâche épuisante si on a déjà un certain nombre d'animaux à dénuder, sans oublier que certaines toisons ou certains animaux exigent de passer vraiment plus de temps sur leur cas que pour d'autres....

Partager cet article
Repost0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 14:18

Avec le retour du soleil, elles ont osé.

Naturisme

Les minces.

Naturisme

Les rondes.

Naturisme

Les doublement rondes.

Naturisme

Les antenaises impudiques.

Naturisme

Les vieilles brebis libérées.

Naturisme

Les vieilles timides.

Toutes les Lutines majeures se sont mises à poil pour leur berger.

Ou plutôt, c'est lui qui les a déshabillées car c'est bien ainsi qu'il les préfère.

De leur côté, sous la chaleur revenue, les Lutines préfèrent également la tenue d'été.

Leurs guenilles étaient devenues puantes et crasseuses, leur créant démangeaisons.

Naturisme

D'ailleurs!

Naturisme

Qu'on est bien ainsi!

Naturisme

Le corps exulte.

Naturisme

A l'ombre sur un carré de terre nue.

Naturisme

Vautrée dans l'herbe fraîche.

Naturisme

Sur ses pattes pour mieux profiter de la brise sur son corps.

Naturisme

Dans la pénombre car il faut se méfier des premiers soleils.

Naturisme

Raciste la Lutine?

Naturisme

Noooon!!

Naturisme
Naturisme
Naturisme

De toute façon, on peut être atypique et pour autant bien dans sa toison (même tondue).

Naturisme

Déjà bronzée.

Naturisme

La jeunesse devra garder et supporter son pull un an encore avant de connaître à son tour les joies du naturisme.

Naturisme

Les Lutins, côté garçons majeurs, ont subi le même sort.

Naturisme

Et si cela convient bien au berger là encore, cela semble bien leur convenir également.

Naturisme
Naturisme
Naturisme

Les béliers blancs auraient-ils davantage besoin de soleil en leur nouvelle tenue?

Naturisme

C'est ce que semble confirmer ce groupe de mâles noirs qui se prélassent à l'ombre.

Naturisme
Naturisme

Un peu logique puisque le noir absorbe la chaleur alors que le blanc la renvoie ...

Naturisme

Mais toute règle a ses exceptions!

Voilà, la tonte 2016 est faite, comme le montre cette partie de la troupe qui a bien voulu se laisse photographier.

Le début de l'été est la meilleure période pour s'y attaquer et une fois encore cette année, la météo pourrie de tout le printemps a incité à ne pas se précipiter et savoir attendre le bon moment, en particulier pour les animaux qui risquaient de grelotter.

Chez les Lutins, le berger étant contraint de tondre à l'extérieur, il fallut saisir les beaux jours de cette semaine pour attaquer cette corvée.

Une bonne chose de faite une fois encore, d'autant que cette année, les toisons et les encolures en particulier ont feutré à cause des pluies et d'une végétation haute continuellement trempée, rendant l'exercice difficile et dangereux pour chaque cou à dénuder.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 08:44
Remise de prix

La tonte est terminée de ce week-end. Les Ouessant apprécient leur nouvelle tenue avec le retour du soleil. Le berger est heureux d'être tranquille pour douze mois quant à cette besogne.

Durant le travail de tonte, certains animaux se sont particulièrement démarqués pour une raison ou une autre.

Ribambelle mérite sans hésitation le premier prix pour sa coopération avec le tondeur.

Ribambelle mérite sans hésitation le premier prix pour sa coopération avec le tondeur.

Cette brebis fut un ange, un modèle de soumission et de calme, traits de caractère en la circonstance qui rendent le travail facile et agréable... et donc rapide.

Ce n'en fut pas de même pour tout le monde.

Remise de prix

Cette année encore, la petite Eponyme mérite quant à elle une fois de plus les avertissements.

Sans doute croisée avec un kangourou chez qui un pois sauteur serait logé dans le derrière, c'est le genre de petit monstre qui vous fait sortir de la bouche d'énormes mots les plus divers sans doute audibles à des kilomètres à la ronde. Pourtant elle possède une toison d'une facilité à tondre qui pourrait faire que son calvaire se passe au plus vite.

Mais non! C'est Miss Eponyme!!

Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 19:08

 

Tonte suspendue chez les Lutins. Ils (ou plutôt elles) sont une dizaine à attendre leur tour. Mais les conditions météo sont telles que rien ne presse.

 

 

 

rep-13 7741

 

D'autant que les tondues d'il y a 48h tremblent comme des feuilles mortes. Déjà le soir de leur tonte j'ai eu des regrets à les voir grelotter par 13 puis seulement 10 et enfin seulement 5 degrés en pleine nuit.

 

 

 rep-13 7738

 

Les béliers, tondus eux il y a bientôt deux semaines, sont à l'aise avec la laine qui déjà a repoussé.

 

 

 

 rep-13 7733

 

Tout comme les jeunes de l'année qui ne seront tondus que dans un an et qui bénéficient de toisons de quelques mois.

 

 

 

 rep-13 7742

 

Je n'ai pas gardé le plus facile dans ce dernier lot d'animaux à tondre. C'est volontaire. Comme pour le moral j'avais besoin d'avancer et faire du nombre, j'ai réservé en dernière étape essentiellement des brebis problématiques en technique de tonte, un peu amaigries par leur rôle de mère allaitante ... 

 

 

 

 rep-13 7739

 

ou encore bien vieilles (Castille la doyenne) dont la qualité et l'état de la toison risquent de rendre l'exercice bien problématique.

 

 

 

 rep-13 7740

 

D'ailleurs, la dernière fois, il me fallut abandonner une tonte impossible (sur Draille) qui n'avançait qu'au millimètre à peine.

La pauvre, cumulant années et élevage de son agnelle, présente une toison de très mauvaise texture, non prête à muer, serrée, sèche et collée à la peau et que seuls les ciseaux de précision arriveront j'espère à entailler sans blesser la peau qui plisse. Le type de mouton sur lequel plus d'une heure de travail est à prévoir...

 

Dimanche le soleil revient. Je sais ce qui m'attend.... 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 15:10

 

 Rappels pour une tonte réussie:

Un minimum de technique et de connaissance de l'anatomie du mouton, du matériel de tonte en bon état, efficace (affutage) et correctement réglé, ...... un mouton calme et un tondeur plus calme encore ....

 

 

 

DSC02943

 

 

On "épluche" le mouton en prenant soin de ne pas couper ce qui ne doit pas être coupé ...

 

 

 DSC02929

 

Après la tonte ventrale, la progression latérale.

 

 

 DSC02944 (2)

 

Le cou, un secteur délicat sur de petits animaux. La tonte d'un Ouessant exige d'être minutieux et précis. Il m'arrive fréquemment de me retrouver à genoux pour être au plus proche du point de travail. Et puis si on est un peu grand, notre dos finit par trouver un Ouessant dans le standard vraiment très petit.... 

 

 

 

 DSC02920 (2)

 

Tonte de l'autre flanc.

 

 

 

 DSC02922 (2)

 

 

 

 

 DSC02921 (2)

 

Si c'est pas de l'amour!!!

 

 

 DSC02945 (2)

 

L'animal trop nerveux est parfois plus calme si on ne le contraint pas trop. On adapte alors ses techniques, la priorité étant de toujours éviter la blessure sur l'animal (comme sur soi).

 

 

 DSC02946 (2)

 

On égalise pour le plaisir de l'oeil.

 

 

 DSC02926

 

Un bon travail n'oublie nul endroit ....

 

 

 DSC02923 (2)

 

Y compris le chignon et la base des cornes où s'entassent poussières et débris de foin, le bélier ne pouvant s'y gratter efficacement.

 

"Au suivant!"

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 15:36

 

 

 

repertoire-12 7661

 

Sans chemise

 

 

 

 repertoire-12 7663

 

Sans pantalon

 

 

 

 repertoire-12 7672

 

On se voile la face

 

 

 

 repertoire-12 7675

 

Du naturisme

 

 

 

 repertoire-12 7673

 

Une belle paire de ... cornes 

 

 

 

 repertoire-12 7683

 

Tout, tout, tout vous saurez tout ... 

 

 

 

 repertoire-12 7676

 

Plaisir évident

 

 

 repertoire-12 7704

 

    Y a pas de honte 

 

 

 

 repertoire-12 7681

 

Sentir le vent glisser sur votre corps

 

 

 

 repertoire-12 7711

 

Quoi mon ventre!

 

 

 repertoire-12 7688

 

    Mimétisme

 

 

 

 repertoire-12 7714

 

Musculature

 

 

 repertoire-12 7712

 

    Chevreuil ?

 

 

 repertoire-12 7713

 

    Un oublié lors du tri dans le couloir du coiffeur ....

Y a pas photo, un Ouessant sans laine, quel plaisir! 

 

 

  repertoire-12 7703

 

    Ce dimanche étant une des rares journées ensoleillées face aux prévisions peu réjouissantes à venir, j'ai donc pris la tondeuse et ai libéré les mâles de leurs guenilles.

Une quinzaine de béliers sans plus cette masse laineuse. Voilà au moins un lot de tonte assuré. Si la météo et la tondeuse (en panne) le veulent bien, d'autres suivront d'ici début juillet. Une soixantaine d'adultes sont à déshabiller.

 

 

 

Partager cet article
Repost0