Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 19:49

L'identification (obligatoire!!) aux oreilles de nos Ouessant a toujours été un souci de par les infections et mutilations qu'elle entraîne et ce depuis 1997. La nouvelle génération de barrettes électroniques ne fait qu'amplifier le drame. Il est grand temps de sortir de ces systèmes archaïques qui plus est disgracieux.

Eleveur ou pas, soutenez l'action du GEMO auprès des pouvoirs publics pour qu'enfin nos moutons puissent bénéficier d'une identification respectueuse de leur intégrité physique, c'est à dire par "puçage" sous cutané par transpondeur comme le sont chevaux, chiens, chats, ... (Pourquoi pas nos Ouessant, élevés à titre conservatoire ou d'agrément et qui devraient d'ailleurs être enfin dissociés des races ovines de rente (viande, lait)).

Comment aider le petit mouton d'Ouessant? En signant et faisant signer cette pétition.

Au nom de tous les Ouessant. Merci!

Si vous deviez rencontrer un problème par ce lien, vous pouvez essayer le suivant dans la rubrique News du site du GEMO...

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 17:18
Ventrées
Ventrées

Un printemps 2013 plus que tardif, sinon inexistant d'un point de vue des normes météorologiques, n'a pas contrarié pour autant la pollinisation .

Abondance exceptionnelle de fruits au verger ayant engendré pas mal de casse en arbres et branches...

Les chênes et les châtaigniers ont fructifié également en abondance. C'est à présent le plus sur les prairies dont les Ouessant se gavent sans excès, déjà bien remplis par une herbe généreuse. Ces friandises ne présentent pas un danger comme en période de sécheresse où l'herbe est rare et que les moutons se ruent sur cette nourriture tombée du ciel. Les panses comme les intestins résistent bien.

Il y a bien longtemps que l'automne avait été aussi généreux et sans réel danger pour les systèmes digestifs.

Tout le monde profite bien chez les Lutins avant la saison d'affouragement et complémentation si nécessaire. Repos non négligeable pour le berger.

Ventrées
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:38
Dodues

Revenues depuis quatre semaines sur les parcs d'hiver, les filles font du lard.

Dodues

Non seulement le regain d'automne est abondant grâce aux pluies des semaines passées.....

Dodues

.... mais les ventrées de pommes, poires, mirabelles, glands constituent un régime bien nourrissant.

Voilà des brebis en parfait état pour l'arrivée de l'hiver, car c'est bien avant que les réserves corporelles doivent se constituer.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 17:14

L'été avance. Les plantes ont atteint leur maturité. Les graminées sont en graines.

De plus, l'ardeur du soleil de juillet a bien grillé la végétation.

Ne pas s'y tromper

Cependant, ne nous y trompons pas, le jaunissement des tiges des épis devenues refus peuvent cacher une herbe encore abondante.

Il importe de ne pas se laisser leurrer quand on installe nouvellement des moutons sur ce type de pâture et de veiller à ce que cette installation soit progressive pour éviter des catastrophes suite à des problèmes digestifs en conséquence d'un choc alimentaire. Cette précaution vaut tout particulièrement si les Ouessant se trouvaient sur un parc plus pauvre auparavant.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 12:36

La tonte permet de découvrir ou redécouvrir ses animaux. Les jeunes d'un peu plus d'un an qu'on n'avait encore jamais observés tondus. Les plus anciens qui changent au fil des ans.

C'est l'occasion également de constater la forme physique réelle des moutons en découvrant leur aspect caché durant des mois. Certains s'avèrent plus maigres que d'autres, ce qui réveille le réflexe de les vermifuger au cas où leur état serait en lien avec un souci de parasites. Comme toujours les béliers sont bien ronds. Certaines mères allaitantes également. D'autres de ces mères font un peu pitié et on est pressé de voir leurs agneaux arrêter de les solliciter à la mamelle.

Le masculin profite bien ...

Le masculin profite bien ...

Certaines mères n'ont pas trop perdu.

Certaines mères n'ont pas trop perdu.

D'autres ont besoin d'engraisser et d'abord de voir leur agneau voler de ses propres ailes.

D'autres ont besoin d'engraisser et d'abord de voir leur agneau voler de ses propres ailes.

Châtaigne, première brebis brune de production calculée en souche bretonne, se dévoile à un an.

Châtaigne, première brebis brune de production calculée en souche bretonne, se dévoile à un an.

Le rappel de vaccination des agneaux est fait depuis deux jours, l'été peut être savouré pleinement.

Le rappel de vaccination des agneaux est fait depuis deux jours, l'été peut être savouré pleinement.

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 16:20
De quoi en faire tout un foin

Les semaines passaient et la météo n'était toujours pas au rendez-vous. L'herbe était bien haute et à maturité. Elle commençait même à se coucher sous l'effet de la pluie et du vent.

De quoi en faire tout un foin

Mais voilà c'est parti. Les beaux jours sont annoncés.

De quoi en faire tout un foin

La machine ouvre l'espace. Le bruit et le mouvement ne passent pas inaperçus. Les maraudeurs sont aux aguets.

De quoi en faire tout un foin

Comme sorti de nulle part, dès les premières minutes, le milan noir apparaît scrutant chaque mètre carré rasé. A la recherche de tout animal que la manœuvre aurait tué, l'oiseau sait profiter de ces instants. Mais rien à se mettre sous le bec. Ni couleuvre ni hérisson. Le faon de chevreuil a su d'ailleurs se sauver pour éviter d'être broyé.

De quoi en faire tout un foin

Maintenant le Dieu Soleil est à l'œuvre et tape fort.

De quoi en faire tout un foin

Le trop de l'instant est assuré de combler le manque de dans six mois...

De quoi en faire tout un foin

La situation provisoire de la prairie offre une belle aire de jeux pour les jeunes loups qui vivent là, sous les pattes et par tout leur corps, des sensations sans doute tout aussi enivrantes que les bambins avec les piscines à bulles.

Le bonheur est dans le pré, même fauché.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 22:03

 

Au risque de me répéter, voire de radoter, après ce que je lis toujours, ce que j'entends toujours ou que je vois toujours, une fois encore: "STOP à la ségrégation dans la reproduction des moutons d'Ouessant blancs et noirs".

On assiste encore à des pratiques qui voudraient que les Ouessant blancs homozygotes ne se reproduisent qu'entre eux. Et de même pour les Ouessants noirs.

 

D'abord, c'est une pure aberration au sein d'une même race de pratiquer ce cloisonnement. Constituer deux populations sans contact et donc sans brassage génétique ne peut que mener, par évolution, vers la construction de deux moutons dits d'Ouessant différents.

Sur l'île d'Ouessant, les accouplements se faisaient librement entre moutons blancs, noirs et autres colorations dans un cheptel de plusieurs milliers d'animaux laissés en liberté lors de la saison des accouplements. Ce brassage génétique conduisant aux caractéristiques globales particulières (morphologiques comprises) du type ovin ouessantin ancien.

 

S'interdire ce brassage est le meilleur moyen de créer par divergences évolutives des populations ovines différentes. L'Histoire ayant déjà voulu que cette population ovine insulaire disparaisse de son berceau il y a cent ans pour se reconstruire plus tard en micro populations continentales disjointes (dans nos élevages), ne rajoutons pas cet apartheid injustifiable comme problématique supplémentaire à la sauvegarde du type ovin ouessantin ancien.

 

L'article précédent Déclinaison en noir (2)  a permis j'espère de vous convaincre que ...

 

 

 

repertoire-12 0161

 

 

.... la construction de moutons qui seraient "blancs homozygotes" est une voie sans issue qui mène à l'appauvrissement de la diversité au sein de la race Ouessant, ne permettant plus l'expression d'autres gènes de coloration (dont certains rares et précieux) et qui mène ainsi à l'uniformisation à l'image de bien des grandes races modernes... (un comble pour une race ancienne)

 

 

 repertoire-12 5971

 

.... alors que la reproduction sans ségrégations (par brassage calculé éventuellement) permet non seulement de continuer à obtenir des moutons blancs (cette fois hétérozygotes) qui sont les garants de la conservation de la diversité en toisons (dans ce type blanc), mais permet également d'assurer le brassage génétique global au sein du troupeau (et par extension, de par les échanges d'animaux, dans la population Ouessant éclatée de nos jours).

 

 

2014 verra, j'espère, disparaître le principe "blancs avec blancs, noirs avec noirs". L'apartheid du Ouessant comme je nomme ce principe sans fondement valable pour la conservation réelle du Ouessant.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 16:40

 

L'identification des ovins est malheureusement obligatoire pour tout  mouton, y compris pour nos Ouessant.

Devoir subir le même traitement dans nos élevages de loisir, conservatoires ou à démarche scientifique qui n'alimentent ni les marchés ni les abattoirs frôle l'absurdité sur certains points.

Ceci étant, tout ovin devant subir régulièrement la recherche de brucellose par prélèvement sanguin, nous ne sommes pas prêts d'échapper à toute identification. (Pourtant plus de 90% des Ouessant sur les pelouses et autres moutons d'agrément ne sont pas identifiés et leurs propriétaires ne sont pas déclarés...)

 

repertoire-12 5996

 

Jusqu'alors les Ouessant avaient le privilège de ne pouvoir subir que ces petites boucles en aluminium qui, discrètes, ne les enlaidissaient pas mais avaient tout de même le tort de souvent créer pourrissement de l'oreille (comme sur le cliché) quand cette dernière n'était arrachée lors d'un accrochage à un grillage ou un arbuste.

Au delà de ce drame, les instances chargées de l'identification n'ayant pas possibilité de fournir les boucles de remplacement à l'unité on voit à quel point on frôle le ridicule.

Le ridicule ne tuant pas, tout le monde, contrôleurs et contrôlés, doit se débattre dans l'incohérence et la complexité du système qui place au même rang nos animaux et ceux de rente.

 

 

Les choses n'étant pas assez complexes, voilà qu'à partir de juillet 2013 tout ovin doit être identifié avec le nouveau système de boucles électroniques, question d'une meilleure traçabilité.... Depuis quelques années ces boucles électroniques se trouvaient être mises progressivement en place dans les élevages pour les races bouchères et laitières en particulier. Cependant un éleveur de rente m'a signalé que ses animaux bouclés électroniquement n'en étaient pas plus "modernes" pour autant puisqu'à l'abattoir aucun matériel pour lire leurs boucles n'était encore en place !!... On croit rêver, d'autant que pendant ce temps d'autres éleveurs se font verbaliser pour une boucle qui manque. La rigueur semble être de mise là où cela arrange.

 

 boucles 4

 

Le Ouessant dans tout celà?

Ces dernières années, certains éleveurs se sont lancés dans les boucles électroniques officielles (comprendre pour ovin de grande taille) avec pour résultat des infections comme sur le cliché ci-dessus d'un Ouessant (de petite taille).

Que fait-on quand nos Ouessant n'ont plus d'oreilles pour y fixer aucune identification? J'imagine qu'il y aura toujours un admistratif zélé, rouage du système, pour dire que la seule solution est de couper la tête. 

 

Heureusement, le GEMO (Groupement des Eleveurs de Moutons d'Ouessant) s'est lancé dans la demande, comme par le passé, d'une dérogation concernant la taille de ces boucles électroniques.

Elles sont maintenant officielles et tout éleveur est en droit d'exiger pour son cheptel déclaré, ce type de matériel pour ses Ouessant. 

 

 

 

 boucles 3

 

    Ces nouvelles boucles électroniques spéciales Ouessant sont arrivées chez certains éleveurs.

 

La pose peut être sanglante ... 

 

 

 boucles 2

 

D'un esthétisme douteux, elles peuvent laisser quelques séquelles.... 

 

 

 boucles 1

 

 

 Le plus noble des animaux peut perdre toute sa prestance de par cette quincaillerie obligatoire ....

 

On a bien compris que je regrette fortement toute identification obligatoire par les types présentés, la nouvelle étant à mon goût des pires.

De plus je la trouve très grande encore. Je ne serais d'ailleurs pas étonné que l'expérimentation n'ait pas eu lieu sur des Ouessant, des vrais, c'est à dire au standard et en particulier dans les petites tailles. J'imagine assez bien un jeune animal d'une grande race (aux oreilles proportionnellement plus grandes qu'un Ouessant qui a véritablement de petites oreilles) servir de cobaye. Mais bon, ne m'étant pas trouvé dans les coulisses de cette recherche expérimentale, je ne suis peut-être qu'une mauvaise langue....

 

Et moi dans tout cela? Je me suis toujours appliqué à avoir des animaux en règle d'identification et continuerai par la force des choses...mais non sans grands regrets et avec toutes les inquiétudes déjà exposées.

Cela ne s'avère cependant pas simple de vouloir être en règle. Etant le seul dans mon département à avoir fait demande de boucles électroniques spéciales Ouessant pour être en règle dans quelques mois comme il se devrait et étant le seul éleveur au Gemo, je pose un énorme problème au service identification départemental puisqu'il faut faire appel d'offre, ouvrir cahier des charges, ... pour uniquement les Lutins. Les aurai-je un jour? On essaie bien de me faire comprendre qu'il serait bon de mettre des boucles pour grandes races... Mais non !  Entre deux maux autant choisir le moindre. Et puis ces boucles Ouessant existent, sont légales et ont été créées à l'intention des Ouessant.

Quand je dis que l'on marche sur la tête!!

 

Osons la réflexion. Osons rêver. A quand une identification du Ouessant  par transpondeur comme pour les équins, les chiens, les chats? Plus de pertes, plus de blessures, plus d'enlaidissement de nos petits "mouflons".

Une idée à creuser très très sérieusement pour j'espère un avenir le plus proche possible, d'autant que, même au cas où le coût pourrait être supérieur, l'ensemble des éleveurs serait assurément favorable à cette solution idéale pour nos petits Ouessant.

 

De mauvaise humeur le berger? Il y a de quoi!!

 

(Merci à Laurent Motrot pour les trois derniers clichés illustrant cet article) 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 11:54

 

Cette fois, c'est fait depuis le début avril. Pour des raisons techniques ce sont, chez les Lutins, les retrouvailles les plus tardives qui soient entre tous mes Ouessant (béliers comme brebis).

 

 

repertoire-12 7175

 

Grâce à l'étape précédente En douceur très peu de nervosité chez la gente masculine.

 

 repertoire-12 7177

 

D'ailleurs les gars restent liés, presque inintéressés par les filles, .... même les plus jeunes sans "enfants".

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 18:49
Partager cet article
Repost0